Trois paris que l’on aime sur des joueurs du Canadien

Embed from Getty Images

Au cours des dernières semaines, je t’ai proposé plusieurs paris pour la saison 2017-18, mais il me manquait un dernier aspect à couvrir et c’est probablement le plus important pour plusieurs d’entre vous; les paris sur le Canadien. C’est habituellement une équipe que j’évite sur Mise-O-Jeu parce que leurs cotes ont tendance à être affectées par le biais local, mais j’ai quand même réussi à en trouver trois que j’aimais dans le groupe offert.

On commence avec le plus inconfortable du groupe. Avec ce pari, je ne dis pas que Carey Price est mauvais, bien au contraire, il est probablement le meilleur gardien du circuit, mais la marque des 36 victoires est assez difficile à atteindre. Il l’a fait seulement à trois reprises et on en est à sa 11e saison dans la LNH. L’an passé, six gardiens sont parvenus à accumuler autant de gains et personne ne l’a fait avec moins de victoires que Carey Price (37). Il est donc déjà sur le bord et il ne peut pas se permettre de perdre deux victoires par rapport à l’an passé, ce qui met la barre haute considérant qu’il a juste manqué trois matchs à cause d’une blessure et que le Tricolore a gagné sa division. Ça fait beaucoup d’incertitudes à mon goût et quand l’autre côté m’offre de plus que doubler ma mise, je vais le prendre en me pinçant le nez.

Maintenant que le pessimisme est passé, on peut se concentrer sur des choses un peu plus heureuses et malgré sa faible cote, je vais supporter Alex Galchenyuk. Il a dépassé le cap des 55 points il y a deux ans et l’an passé, malgré un retour de blessure timide, il a terminé la campagne avec un rythme de 59 points. C’est certain qu’il risque de bouger dans l’alignement, mais s’il se retrouve au bon endroit, il pourrait accumuler les points très rapidement. En plus, s’il évite les blessures, il risque d’avoir plus de chances de s’illustrer à trois contre trois où il peut faire de la magie et ça va aider ce pari.

Je comprends que comme Galchenyuk, sa place dans l’alignement n’est pas évidente, mais s’il se ramasse vraiment avec le #27 sur le quatrième trio, ça pourrait être une bonne chose pour sa production offensive. C’est vrai que le temps de glace sera réduit, mais la qualité de compétition le sera aussi et ça pourrait lui permettre de remplir le filet. Bien évidemment, je préférerais l’éloigner de Jacob de la Rose qui a des aptitudes offensives limitées, mais la marque des 34 points n’est pas si incroyable que ça à atteindre et avec une cote du genre, c’est certainement tentant de prendre une chance avec le talent offensif de l’ancien des Oilers, des Sénateurs et des Stars.

Tags: