Calem Burger

Serena Williams est allée trop loin lors du dernier U.S. Open, selon Roger Federer

Tennis

Serena Williams a retenu l’attention pour toutes sortes de raisons cette saison. On peut dire que l’année 2018 n’aura pas été de tout repos pour l’athlète féminine la mieux payée sur la planète. La grande dame du tennis a d’abord été impressionnante à son retour au jeu après son congé de maternité.

 

Polémique vestimentaire

Il y a ensuite eu tout le battage médiatique envers sa tenue moulante à Roland-Garros. Les organisateurs du tournoi parisien ont même annoncé qu’une telle combinaison serait désormais proscrite.

Serena Williams a répliqué de brillante façon en arborant un tutu, des bas collants et des souliers argentés à son premier match du U.S. Open.

 

Sa pire défaite

On ne peut non plus passer sous silence la raclée qu’elle a subie le 31 juillet à San Jose. Lors de son match contre Johanna Konta, Serena a subi ni plus ni moins que sa pire défaite en carrière. Elle a ensuite expliqué que juste avant de débuter ce match, elle avait appris que l’assassin de sa soeur avait été libéré.

 

L’incident du U.S. Open

Finalement, il y a eu cet incident avec l’arbitre Carlos Ramos lors de la finale du U.S. Open. L’athlète américaine a finalement perdu cette rencontre et la face un peu, avouons-le. C’est du moins ce qu’en pense Roger Federer.

 

L’opinion de Roger Federer

En entrevue au London Times, le Suisse a affirmé qu’il sentait que Serena était allée trop loin lors de la finale du U.S. Open. Il est d’avis qu’elle aurait dû simplement quitter le terrain, plutôt que de piquer une crise.

Federer pense toutefois que son attitude est en partie excusable. Selon lui, l’arbitre n’aurait peut-être pas dû la pousser à bout.

 

Le tennis demeure bien moins pire que le UFC

L’ex-numéro un mondial a également voulu placer quelque peu les choses en perspective. Il rappelle que ce type d’incident est excessivement rare au tennis et qu’il demeure bien moins pire que ce que l’on voit dans d’autres sports. Roger Federer a même fait directement référence à l’incident Conor McGregor et à d’autres sports où des athlètes «se crachent dessus et s’insultent régulièrement».

 

Via Maciek Kobielski / The London Times