Nicolas Poulin

Un changement majeur à la cinquième manche à Wimbledon

Tennis
Embed from Getty Images

La bataille de plus de 11 heures entre l’Américain John Isner et le Français Nicolas Mahut en 2010 ne se répétera plus à Wimbledon. Ce duel – étalé sur trois jours – s’était terminé avec un pointage de 70-68 en faveur d’Isner à la cinquième manche.

À 12-12 à la manche ultime à Wimbledon, il y aura un bris d’égalité dès l’édition 2019, a fait savoir l’All England Lawn Tennis and Croquet Club.

« Selon nous, il est temps d’introduire un bris d’égalité pour les matchs qui n’ont pas rendu leur verdict au bout d’un temps raisonnable au cours de la manche décisive. »

– Philip Brook, président

Les organisateurs à Wimbledon ont scruté les 20 dernières éditions de l’événement, en plus de demander l’opinion des joueurs et des arbitres avant d’en arriver à ce changement.

Il s’agit d’une modification significative pour les joueurs. Lors de la dernière édition, Kevin Anderson et John Isner ont passé plus de six heures et demie sur le terrain. Le Sud-Africain avait vaincu son adversaire 26 jeux à 24 à la cinquième manche.

Anderson était hypothéqué physiquement au moment de disputer la finale face au Serbe Novak Djokovic. Il avait plié pavillon en trois manches.