Le NASCAR interdit les drapeaux des confédérés sur ses circuits

Alors que le mouvement #BlackLivesMatter a pris une envergure mondiale après la mort de George Floyd le 25 mai dernier, Darrell Wallace, le seul pilote afro-américain du circuit NASCAR avait demandé hier à ce que l’on interdise le drapeau des états confédérés dans les tribunes.

Il faut remonter dans le temps pour comprendre la signification de ce drapeau. En 1861, Abraham Lincoln devient président des États-Unis et promet l’abolition de l’esclavage. Plusieurs états du sud des États-Unis vont alors s’autoproclamer indépendants et créer les États confédérés. S’en suivra la guerre de sécession qui verra la victoire des états de l’union.

De nos jours, ce drapeau des états confédérés est un symbole de la suprématie blanche. Le NASCAR étant suivi par une majorité de personnes blanches, il n’est pas rare, malheureusement, de voir flotter des drapeaux des états confédérés dans les tribunes des circuits.

Ce ne sera maintenant plus le cas puisque ce soir avant sa course à Martinsville, le NASCAR a annoncé ce soir qu’il interdirait le déploiement ce drapeau lors de ses futures courses. A l’occasion, Darrell Wallace conduira une voiture qui sera décoré avec le #BlackLivesMatter.