Le Grand Prix d’Azerbaïdjan reporté

Crédit photo - formula1.com

La Formule 1 continue de s’adapter à l’évolution de la pandémie de coronavirus.

Après les Grands Prix d’Australie, de Bahreïn, du Vietnam, de Chine des Pays-Bas, d’Espagne et de Monaco ont tous été reportés ou même annulés.

Cette situation faisait en sorte que la saison de F1 devait maintenant commencer avec le Grand Prix d’Azerbaïdjan, le 7 juin.

Or, les responsable de l’événement ont annoncé lundi que cette course était également repoussée à une date ultérieure.

Prochaine étape

Cette situation fait en sorte que le premier événement toujours au menu de la saison de Formule 1 est… le Grand Prix du Canada!

Si rien ne change, Montréal accueillerait donc la première course de l’année, le 14 juin.

Soyons toutefois réalistes: il est hautement improbable que le monde de la F1 débarque dans la métropole québécoise à la mi-juin. Le Canada n’en est qu’au début de la courbe de progression de la COVID-19. La multiplication des tests de dépistage entraînera invariablement une hausse considérable du nombre de cas confirmés au Québec, comme ailleurs au pays.

Ajoutez à ça le fait que la situation est à son pire en Europe et qu’elle ne continue de s’aggraver aux États-Unis. Dans ces circonstances, comment peut-on penser que le Grand Prix du Canada aura lieu comme prévu en juin ?

Avec le report du Grand Prix de l’Azerbaïdjan, la balle est maintenant dans le camp des organisateurs de l’événement montréalais. Plus tôt que tard, il faudra certainement s’attendre à ce que cette course soit également repoussée.