Victoire convaincante de l’Impact de Montréal contre Real Salt Lake

Soccer
Crédit photo - Impact Montréal

L’Impact de Montréal entame sa série de 3 matchs à domicile face au 6e de la Conférence de l’Ouest, le Real Salt Lake, par une victoire 2 buts à 1. C’est Omar Browne et Saphir Taider sur pénalty qui ont trouvé le fond des filets.

Pour l’occasion Rémi Garde a remanié sa défense centrale alors que Rudy Camacho était titularisé d’entrée. Le français a fait bonne impression, comme lors de sa présence face au New York Red Bulls.

Ce n’était pas le seul bien en jambes, le côté droit de l’Impact a été très en vue durant cette rencontre. En premier lieu le véteran Bacary Sagna, qui a provoqué le pénalty de Taider, Omar Browne de retour de blessure et le jeune Shamit Shome qui s’installe dans le XI partant ont tous les 3 très bien paru dans un match que l’Impact a semblé bien maitriser.

Curieusement au tableau statistique Real Salt Lake a dominé le ballon (57%) et s’est crée autant de tirs cadrés (4). Il faut aller donc au-delà des chiffres pour analyser la performance de l’Impact de Montréal.

La première mi-temps fut l’une des plus abouties de l’ère Rémi Garde alors que le gardien adverse, l’international américainNick Rimando, s’est fait pilonné de toutes part. À plusieurs reprises les Bleus passent proche de marquer dans un début de match de folie. C’est pourtant en toute fin de mi-temps que l’Impact trouve le fond des filets. C’est un décalage de Sagna vers Shome qui permet à Browne d’ouvrir le compteur.

Ensuite, suite à séquence de passe impressionnante, Sagna s’engouffre dans la surface et se fait faucher par Donny Toia. L’arbitre Fotis Bazakos désigne le point de pénalty et Taider ne se fait pas prier pour marquer son 5e but de la saison au plus grand plaisir des 12 000 partisans ayant fait le déplacement.

Johnson va réduire le score à 84e minute, trop peu trop tard pour les visiteurs. Avec cette victoire, l’Impact se maintient à la 3e place de la Conférence Est derrière Philadelphie et D.C. Unitedavec 24 points.

La belle histoire de la semaine

Vous l’avez peut-être déjà croisé au Stade Saputo ou aperçu dans les gradins lors d’un match : Neosk est un supporter ardu de l’Impact, malgré qu’il habite désormais à Sydney. Il a fait le voyage à Los Angeles la semaine dernière et l’équipe d’Impact Média est allé le rencontrer pour découvrir l’homme sous le masque.

***

Kan Football Club : La poutine du soccer ! Trouvez des chroniques, vidéos, podcasts sur l’Impact de Montréal, le soccer local et le foot mondial sur la plateforme kanfootballclub.com, et procure-toi un chandail Trop de Poutine !