Une dernière saison avec l’Impact pour Piatti

Soccer
Nacho Piatti

L’Impact de Montréal est mieux de trouver très rapidement du renfort à l’attaque, parce que l’avenir ne s’annonce pas rose pour l’offensive du bleu-blanc-noir.

Mardi, Ignacio Piatti a déclaré à FutbolMLS.com que la saison 2019 devrait être sa dernière avec le onze montréalais. Son contrat prendra fin au terme de la prochaine campagne et bien qu’il dispose d’une année d’option, il prévoit plutôt retourner en Argentine dès la fin de 2019.

 

Une ultime chance de championnat

Le joueur étoile a répété qu’il rêve de remporter la Coupe MLS avant de quitter Montréal, mais il est conscient que ce ne sera pas une mince tâche. Piatti reconnaît que l’Impact devra connaître un meilleur début de saison en 2019 qu’en 2018. Le onze montréalais n’a remporté que 3 victoires à ses 10 premières parties.

Il se dit emballé par l’arrivée de son compatriote Maxi Urruti au sein de l’Impact. Piatti espère créer une combinaison gagnante avec l’attaquant qui fêtera ses 28 ans en février prochain.

 

All-in…

Avec le départ imminent de Piatti, il y a deux réactions possible pour l’Impact. D’une part, il faut être conscient que le club va perdre un milieu de terrain d’exception. Ça risque d’être long avant qu’on revoit un joueur avec autant de talent mener l’attaque du bleu-blanc-noir.

Piatti n’est pas seulement bon pour inscrire des buts, il possède aussi un talent fou pour dribbler avec le ballon, attirer l’adversaire vers lui et ainsi aider ses coéquipiers à se libérer. Il a des qualités de chef-d’orchestre qu’on aura de la misère à trouver ailleurs.

La saison dernière, il a marqué 16 buts, en plus de récolter 13 mentions d’aide. Il est le meilleur passeur parmi tous les joueurs qui ont marqué au moins 15 buts en 2018.

En étant un brin pessimiste, on peut se dire que si l’Impact ne remporte pas de championnat en 2019, les fans devront attendre plusieurs saisons avant d’être en mesure de rêver de la Coupe MLS. Il faut donc à tout prix que Montréal fasse tout en son pouvoir pour ramener le précieux trophée

 

… Ou reconstruction ?

En contrepartie, il est primordial que l’organisation de l’Impact trouve un moyen de pallier au départ inévitable de Piatti. L’Argentin aura 34 ans lorsque la prochaine saison va débuter. Même s’il décidait d’exercer son année d’option, il n’en demeure pas moins qu’il faudra préparer sa relève dès 2019.

Le besoin de trouver un attaquant de haut niveau qui s’entendra à long terme avec l’Impact est plus crucial que jamais. Le club devra aussi développer ou dénicher un ou plusieurs milieux de terrain à caractère offensif qui, sans posséder le même talent que Piatti, sauront orchestrer des percées en zone ennemie.

Chose certaine, Rémi Garde et ses adjoints ont beaucoup de pain sur la planche en vue de la prochaine saison