MLS : Un peu de répit pour Thierry Henry, Montréal rebondit contre le Chicago Fire

Soccer
impact montreal chicago

L’Impact de Montréal obtient le point du match nul contre le Chicago Fire (2-2) grâce à des buts de Lappalainen et Urruti. La troupe de Thierry Henry met ainsi fin à une série de 4 défaites consécutives contre le Chicago Fire, au Red Bull Arena, à Harrison, au New Jersey.

L’Impact de Montréal comptait sur le retour de Rudy Camacho. Le défenseur français prenait la place de Luis Binks suspendu suite à son carton rouge contre New York. Shamit Shome profitait de l’absence pour blessure d’Emmanuel Maciel pour retrouver une place dans l’alignement partant.

« Ça a fait du bien de revenir à la maison et d’avoir une pause. Les gars ont pu recharger leurs batteries. Nous sommes déçus de ne pas avoir gagné, mais globalement, nous avons montré que nous voulions gagner. C’était difficile de jouer dans cette position aujourd’hui, mais il y a une raison pour laquelle mon entraîneur m’a fait confiance dans cette position. Pour moi, c’est parce que je suis polyvalent. Même si je jouais hors position, je me sentais à l’aise. Tu dois être prêt chaque jour pour montrer au personnel d’entraîneurs que tu es prêt à jouer», a déclaré Shamit Shome.

Le Chicago Fire est sur une bonne série alors que le club de l’Illinois reste sur deux victoires consécutives (4-0 contre Houston Dynamo et 2-0 contre Atlanta United). Leur fiche de 4 victoires, 7 nulles et 4 défaites les place juste derrière l’Impact dans la conférence est.

L’entame de match est parfaite pour les visiteurs. Dès la 15e minute le gardien de l’Impact Clement Diop crée une situation compliquée en tentant de construire le jeu de l’arrière. Sa passe est interceptée par Djordje Mihailovic  qui trouve Robert Beric. L’international slovène en profite pour inscrire son 7e but de l’année et son 5e en 5 matchs.

Loin de s’abattre l’Impact répond 7 minutes plus tard par Lassi Lappalainen. L’ailier suit bien le tir de Bojan pour tromper Bobby Shuttleworth qui a mal négocié son premier arrêt. Il s’agit d’un 3e but pour Lappainen.

« Accorder un but comme le premier n’est jamais une bonne chose. C’était important de marquer ce but après en première mi-temps. Au football, lorsque tu mènes par un but, l’autre équipe met plus de pression sur toi et nous n’avons pas sur la gérer en deuxième demie. Nous devons être plus forts dans notre surface et j’ai raté des chances aussi, donc nous devons être meilleurs dans leur surface aussi », a déclaré Lassi Lappalainen

Alors qu’il retrouve une forme intéressante, l’international finlandais a été convoqué avec Jukka Raitala par son équipe nationale pour les matchs de la Ligue des Nations.

La Finlande affrontera la Bulgarie et l’Irlande. Les deux joueurs pourraient manquer 3 matchs de l’Impact de Montréal durant cette période.

En deuxième mi-temps Maxi Urruti inscrit le 2e but de l’Impact après un gros travail de  Zachary Brault-Guillard dont la frappe déviée atterri dans les pieds de l’argentin. L’ancien attaquant Dallas FC marque son 4e but de la saison et son premier depuis le mois de Mars. Avec l’arrivée de Mason Toye, et la bonne forme de Romell Quioto, il fait face à une plus grande concurrence à l’attaque.

L’Impact ne parviendra pas à conserver cette avance. Un centre de Alvaro Medran, échappe à Clément Diop, est repoussé de la tête dans les filets du gardien de l’Impact par le capitaine du Chicago Fire Francisco Calvo. L’ancien joueur de Minnesota fête de la plus belle des manières son extension de contrat au Fire.

Avec point du match nul l’Impact stoppe l’hémorragie. La semaine de repos a fait du bien à l’effectif même si la fin de match a été compliquée à gérer pour l’équipe montréalaise. De nombreux joueurs se plaignaient de crampes et la pression mise par Chicago Fire a bien failli payer une troisième fois.

« On s’est mis en difficulté au départ, on s’est repris ensuite. J’ai bien aimé l’abnégation et le travail. Shamit a été bon ce soir. Ça fait longtemps qu’il n’a pas joué, surtout dans un rôle particulier. Il a causé pas mal de problèmes à cette équipe de Chicago. On a joué contre une équipe très bonne et qui joue très bien. Mais je suis fier de mes joueurs, surtout dans la situation dans laquelle on est. Nous essayons de jouer. Nous allons faire des erreurs, mais nous essayons de jouer et de construire. », a déclaré Thierry Henry.

***

Encore plus de contenu soccer

Kan Football Club : La poutine du soccer ! Trouvez des chroniques, vidéos, podcasts sur l’Impact de Montréal, le soccer local et le foot mondial sur la plateforme kanfootballclub.com, et procure-toi un chandail Trop de Poutine !