À seulement 29 ans le nouveau coach du FC Cincinnati fait tomber l’Impact

Soccer
Yoann Damet plus jeune entraîneur
Crédit photo - lequipe

L’Impact de Montréal se méfiait de sa première rencontre face au FC Cincinnati lors d’un troisième match en huit jours ce samedi à 13h au Nippert Stadium. Le nouveau venu dans la ligue en arrache depuis leurs débuts. Avant-derniers de la conférence Est, les Cincinnatiens n’ont pas marqué de but à leurs cinq derniers matchs, tous des défaites, bien qu’une seule d’entre elles soit survenue à domicile.

« Ce sera un match difficile car je pense que le stade sera vraiment derrière eux a dit l’entraîneur-chef de l’Impact, Rémi Garde. Parfois, il a des ressorts psychologiques qui sortent de nulle part quand il y a un changement d’entraîneur. Ce sera un beau défi pour nous et on a très envie de disputer ce match. »

En effet, après deux victoires en onze journées, le FC Cincinnati s’est séparé de l’entraineur-chef Sud-Africain Alan Koch. En occupant la fonction de façon intérimaire, Yoann Damet est devenu le plus jeune entraîneur-chef de l’histoire de la MLS à seulement 29 ans. L’entraîneur français était jusque-là adjoint.

Rémi Garde a fait confiance à son système gagnant contre New York Red Bulls avec Azira faisant son retour parmi les titulaires tandis que Browne prend la place de Jackson-Hamel en pointe de l’attaque.

Au bout de 6 minutes, le scénario cauchemar est en marche alors que Cruz marque face à un défense amorphe. Les défenseurs de l’Impact sont pris au dépourvu après une accélération de Darren Mattocks. L’international jamaïcain élimine 4 défenseurs sur son centre en retrait. Bush est pris à contre-pied sur la frappe d’Allan Cruz.

Dans une premier demie hachée par les fautes de toutes part (8 pour l’Impact, 6 pour cincinnati) l’Impact pense bien revenir au score, par l’intermédiaire de Maxi Urruti. Son but est refusé par l’assistance vidéo pour une position de hors-jeu assez discutable de Lovitz, le passeur. Un but avant la mi-temps qui aurait masqué la prestation terne de l’Impact de Montréal.

En seconde mi-temps, malgré des bonnes intentions de l’Impact c’est l’hôte qui trouve la faille en premier. À peine rentré en jeu, Fatai Prince Alashe double la mise.

Alors que l’espoir s’envole un peu chez les Montréalais, un centre millimétré d’Urruti permet à Okwonkwo lui aussi venu du banc, de marquer son deuxième but de la saison ! Critiqué pour son manque de réussite devant les buts, l’argentin enregistre sa cinquième passe décisive.

Rémi Garde poursuit ses changements tactiques avec l’entrée de Sagna et de Jackson. Ce dernier bien en jambes manque cependant deux belles chances d’égaliser. La copie finale sera malheureusement insuffisante pour l’Impact qui glisse à la 3e place du classement de l’Association de l’Est avec cette défaite.

L’Impact profitera de sa semaine pour trouver des solutions en vue du match au Stade Saputo samedi prochain 18 mai, à 13h, contre le New England Revolution. Ensuite les Montréalais iront vers la côte ouest au programme, pour aller affronter le Los Angeles FC au Banc of California Stadium, le vendredi 24 mai à 22h30 HAE.