MLS : L’Impact de Montréal ne voulait pas jouer contre Toronto FC

Soccer
impact montreal toronto fc
Crédit photo - Impact de Montréal

L’Impact de Montréal affronte le Toronto FC ce vendredi au Stade Saputo dans un contexte marqué par les manifestations anti-racistes initiées par la NBA.

Le match entre les rivaux canadiens a frôlé le report alors que les joueurs souhaitaient utiliser cette plateforme pour un envoyer un message fort de solidarité contre le racisme systémique et les violences policières sévissant aux États-Unis particulièrement à l’encontre des Noirs Américains.

Les deux équipes abordent le match timidement mais progressivement l’Impact se met en danger à plusieurs reprises par des pertes de balles évitables au milieu de terrain.

Les absences de Saphir Taider et de Samuel Piette, remplacés par Sedjic et Urruti, ont nuit à la circulation du ballon chez l’Impact qui évolue pourtant dans le même système de jeu que mardi dernier.

En manque de repères et d’initiatives, le bloc montréalais joue bas sur le terrain en comparaison du match contre Vancouver et permet à Toronto de monopoliser le ballon.

Les hommes de Greg Vanney pensent ouvrir la marque par l’intermédiaire de De Léon mais le but de tête de l’attaquant torontois est finalement signalé hors-jeu après la vérification de l’assistance vidéo. L’Impact de Montréal termine la première sans un tir aux buts.


« La décision finale a été de jouer. On n’a pas été assez bon. Ils ont été meilleurs que nous et ils ont eu plus de chances que nous. Le match de ce soir a été différent que celui que nous avons joué à Orlando, qui était beaucoup plus ouvert. On était plus en forme ce soir et on a fermé les espaces plus rapidement, mais on n’a pas créé assez d’opportunités. »

Le pénalty qui change tout

L’arbitre accorde un penalty généreux à Toronto. À la 49e minute suite à un arrêt du portier Clément Diop le ballon touche involontairement la main de Emanuel Maciel. Un moment de flottement s’ensuit alors que les joueurs de l’Impact demandent à l’officiel de consulter la vidéo, ce qu’il refuse de faire. Finalement, Alejandro Pozuelo prend Clément Diop à contre pied et inscrit l’unique but de la rencontre.

L’Impact ne se remettra pas de ce coup de massue. À la 55e, Delgado rate coup sur coup deux occasions de creuser le score. Les entrées de Shome et d’Okwonkwo ne changeront rien.

La meilleure occasion de l’Impact survient à la 79e minute quand Romell Quioto s’échappe du marquage et trompe le gardien torontois. L’attaquant hondurien est signalé hors jeu par l’arbitre assistant.

Après, plus rien à se mettre sous la dent, l’Impact livre finalement une performance insipide devant les 250 partisans qui doivent se poser bien des questions sur le niveau réel de leur équipe avant le match de mardi prochain.

« Ils ont joué un bon match et ils méritaient de gagner aujourd’hui. Ils ont montré leur supériorité à tous les niveaux. Ils ont montré pourquoi ils sont une équipe qui est souvent en finale. On a une chance de les rejouer mardi et rectifier le tir. Ils ont gardé le ballon au début du match et ne le redonnaient pas facilement. Pozuelo, Piatti, Delgado, Bradley, ils savent comment gérer le ballon. C’était difficile pour nous de le récupérer. Ils étaient meilleurs que nous aujourd’hui, mais on peut rectifier le tout mardi. »

***

Encore plus de contenu soccer

Kan Football Club : La poutine du soccer ! Trouvez des chroniques, vidéos, podcasts sur l’Impact de Montréal, le soccer local et le foot mondial sur la plateforme kanfootballclub.com, et procure-toi un chandail Trop de Poutine !