MLS – L’Impact tombe lourdement face à New England Revolution

Soccer
Crédit photo - Impact de Montréal

L’Impact de Montréal s’incline sur la marque de 3 à 1 dans son premier match en sol américain ce mercredi à Foxborough face à la Nouvelle-Angleterre. Lassi Lappalainen a été l’unique buteur des Montréalais.

Avec un alignement largement remanié incluant Jorge Corrales, Karifa Yao, et les retours d’Emanuel Maciel et de Bojan, l’Impact se présentait dans un 3-5-2 aux allures de début de saison. Dès la 27e minute l’Impact est forcé d’effectuer un changement alors qu’Orji Okwonkwo se plaint d’une douleur musculaire à la cuisse. Il est remplacé par Lassi Lappalainen.

« Pour certains il y a beaucoup d’accumulation dans les derniers jours et les dernières semaines. Beaucoup de matchs en peu de temps et peu de matchs à la saison. C’est aussi un endroit difficile à jouer avec une surface difficile. New England a un système de jeu qui fait en sorte que c’est énervant jouer contre eux. C’est physique et direct. Mais au final ce n’est pas une excuse pour ne pas gagner nos duels. L’ambiance reste bonne dans le groupe. On progresse en tant qu’équipe. Il y a une identité qu’on veut garder, peu importe qui on affronte. »

Dans une première mi-temps relativement équilibrée, c’est dans les arrêts de jeu sur un corner que le jeune Henry Kessler prend le dessus sur Samuel Piette et inscrit le premier but de la rencontre.


« Nous n’avions pas Saphir, qu’on a perdu hier à l’entraînement, et nous n’avions pas Romell. Nous avons essayé de jouer différemment. Nous avons refusé de jouer et c’est dommage. Nous allons continuer d’enchaîner après ce cinquième match en 15 jours. J’ai ressenti une fatigue de tout le monde, mentale et physique. Nous allons devoir voir qui est disponible pour le match contre les Red Bulls maintenant. »

L’Impact entame ensuite la première mi-temps de la pire manière en encaissant un but de Gustavo Bou son 3e en 12 matchs. Une séquence mal défendue par Karifa Yao et Victor Wanyama, qui a fait preuve d’une certaine nonchalance sur le but.

Quelques minutes plus Luis Binks passe très proche de l’expulsion alors que l’arbitre vérifie si son geste à l’encontre de Gustavo Bou mérite une sanction plus sévère.

« Ça fait longtemps, mais je me sens bien maintenant et je veux aider l’équipe. Je ne me sens pas encore à pleine capacité comme c’est seulement mon deuxième match, mais je me sens bien. Nous sommes des professionnels et nous devons jouer les matchs à l’horaire. C’est beaucoup de matchs avec beaucoup de voyagement. C’est une situation difficile, mais nous ne sommes pas contents de perdre. La réalité est que nous avons perdu les trois derniers matchs et nous devons être plus forts comme équipe. Nous devons croire que nous avons la qualité pour gagner et se sortir de cette passe. »

Alors que l’issue du match est scellée avec un troisième but des Revs à l’heure de jeu par Diego Fagundez, l’Impact réplique en fin de match par l’intermédiaire de Lassi Lappalainen. Avec cette victoire les Revs s’emparent du 5e rang dans la conférence de l’Est tandis que l’Impact glisse au 7e, soit hors de la qualification directe en série éliminatoire.

L’Impact disputera son prochain match ce dimanche à 19h contre les New York Red Bulls, au Red Bull Arena, à Harrison, au New Jersey.

***

Encore plus de contenu soccer

Kan Football Club : La poutine du soccer ! Trouvez des chroniques, vidéos, podcasts sur l’Impact de Montréal, le soccer local et le foot mondial sur la plateforme kanfootballclub.com, et procure-toi un chandail Trop de Poutine !