L’Impact est dans le trouble

Soccer
Crédit photo - Capture d'écran Twitter

Les joueurs de l’Impact n’ont pas prié assez fort pour une victoire du Toronto FC. Le club torontois n’a pas réussi à s’imposer face au D.C. United, qui a remporté le duel entre les deux équipes 1-0 mercredi à Washington.

Le onze montréalais avait terriblement besoin que leurs rivaux de Toronto leur fassent une faveur en battant le D.C., mais ça ne s’est pas produit. C’est nul autre que Wayne Rooney qui a marqué l’unique but du match, à la 18e minute. Un sacré but d’ailleurs!

L’Impact sur le point de couler

L’extraordinaire fin de saison de D.C. United est en train d’expulser l’Impact des séries. Les deux formations ont 2 rencontres chacune à disputer d’ici la fin du calendrier régulier. Le bleu-blanc-noir accuse désormais un recul de 4 points sur la 6e place. Un écart qui sera impossible, à moins d’un miracle, à surmonter.

La bonne nouvelle pour l’Impact, si elle en est une, c’est que ses deux dernières rencontres seront disputées contre des formations moins bien classées que l’équipe de Rémi Garde. Ce sera le Toronto FC ce dimanche et le Revolution de la Nouvelle-Angleterre une semaine plus tard. Toronto a perdu 3 de ses 4 derniers matchs alors que le Revolution n’a connu la victoire qu’une seule fois à ses 5 dernières sorties.

La mauvaise nouvelle pour l’Impact, c’est qu’il ne peut perdre aucun de ces deux derniers matchs. Il doit au minimum remporter une victoire et un match nul. Selon ce scénario, il faudrait que le D.C. United perde ses deux derniers matchs. Si l’Impact remporte ses duels face au Revolution et à Toronto, le D.C. United serait dans l’obligation de remporter une de ses deux dernières parties.

L’issue de la saison de l’Impact est cependant davantage entre les mains du D.C. United qu’entre les siennes. En effet, si D.C. gagne un seul de ses deux derniers matchs ou même s’il termine sa saison dur deux verdicts nuls, ce sera fini pour la troupe de Rémi Garde. Wayne Rooney et ses coéquipiers affronteront le New York City FC ce dimanche et le Fire de Chicago le dimanche suivant.

 

Un peu d’optimisme

Si on veut voir le verre d’eau à moitié plein pour l’Impact, les deux derniers matchs du D.C. United ne sont pas gagnés d’avance. La formation de Washington recevra d’abord New York City, une équipe actuellement classée au 3e rang dans l’Est. Ensuite, ce sera un duel contre le Fire, qui est certes en avant-dernière place dans l’Est, mais le match sera disputé à Chicago, donc rien de garanti pour D.C.

 

Si on enlève les lunettes roses…

Il faut toutefois mentionner que même s’il est bien classé, le New York City FC connaît une mauvaise fin de saison. La troupe new-yorkaise a une fiche de 1-4-3 à ses 8 derniers matchs. On parle donc d’une seule victoire en 8 sorties. Sa dernière victoire à l’extérieur remonte au 12 août.

De son côté, le Fire a une fiche à peine meilleure de de 2-4-2 à ses 8 derniers matchs, mais bonne nouvelle pour l’Impact: Chicago n’a pas perdu à domicile depuis le 11 août!