Une vieille promesse pourrait forcer les Red Wings à payer un joueur de la AHL 1,5 M$

[oboxads]

La situation de Dan Cleary à Detroit est assez fascinante. L’attaquant de 36 ans est agent libre sans restriction et il n’a inscrit que 10 points en 69 matchs au cours de ses deux dernières saisons dans la LNH. Le gars n’est clairement plus du calibre du circuit Bettman, mais ce n’est pas ça qui devrait l’empêcher d’obtenir un autre contrat cet été.

Selon Helene St. James, du Detroit Free Press, en 2013, lorsque les Wings ont convaincu Cleary de refuser l’offre à long terme des Flyers (3 ans – 8,25 M$) pour signer à Detroit, ils lui ont promis qu’ils allaient lui payer une bonne partie de ce montant.

C’est à cause de cette promesse qu’il a reçu un contrat de 1,5 M$ cette saison et c’est ce qui pourrait lui permettre d’obtenir un dernier contrat de la LNH. Par contre, s’il signe cette entente, Ken Holland a déjà averti Cleary qu’il ne fera pas l’équipe, ce qui veut dire qu’il évoluerait dans la AHL. En faisant ça, Detroit économiserait 950 000$ sur le plafond salarial. C’est donc dire qu’un contrat identique de 1,5 M$ ne compterait que pour 550 000$ sur la masse de Detroit.

Plusieurs fans de Detroit se demandent pourquoi ne pas offrir le même salaire à Cleary pour un autre poste (comme recruteur par exemple) afin d’éviter l’impact sur le plafond salarial, mais la convention collective empêche ce genre de passe-passe. Si un ancien joueur obtient un poste dans la direction, il doit recevoir un salaire semblable à ses collègues.

Holland donnerait ce contrat à Cleary pour conserver sa bonne réputation auprès des joueurs de la LNH en montrant que son organisation respecte ses promesses. Ça compliquerait sa situation salariale, mais pour lui, c’est un faible prix à payer pour récompenser la loyauté d’un joueur et pour éviter de se mettre un des agents les plus influents de la ligue (Pat Brisson) à dos.

Via Wingin it in Motown