Une dispute contractuelle pourrait forcer Brock Nelson à manquer la saison 2015-16

Rumeurs

[oboxads]

Le centre de 3e trio des Islanders de New York, Brock Nelson, est l’un des 5 agents libres avec restriction qui n’a toujours pas signé son contrat pour la saison 2015-16. Le cas de Nelson est toutefois un peu plus pressant puisque depuis l’arrivée du propriétaire Charles Wang, l’équipe a une politique qui dit que si un joueur n’est pas signé avant le début du camp, il ne peut pas jouer pendant la saison.

Avec le camp qui débute jeudi, on pourrait croire que cette date limite accélérerait les choses, mais selon l’agent de Nelson, qui a parlé à Arthur Staple du Newsday, c’est loin d’être le cas.

L’agent a dit que les deux côtés ne se sont pas parlés au cours des 6 dernières semaines. La dernière offre a été faite par Garth Snow, mais le camp de Nelson l’a refusé. Par la suite, Snow leur a dit qu’il allait leur revenir avec une autre offre, mais c’est le silence radio depuis.

Selon l’agent, l’offre en question était d’une durée de 2 ans et elle payait Nelson 2 fois moins que ses joueurs comparables lors de la première saison et c’était encore pire pendant la 2e année. Il n’a pas voulu dire quels joueurs étaient ses comparables, mais plus tard dans l’entrevue, il a noté 4 joueurs qui ont reçu des bonnes augmentations de salaire alors qu’ils étaient dans la même situation que Nelson (Galchenyuk, Lindholm, Granlund et Zibanejad), donc on peut lire entre les lignes…

Les contrats de transition sont rendus les plus difficiles à négocier à cause du peu de pouvoir que le camp du joueur détient dans cette situation. L’équipe veut en profiter pour se garder de la place sous le plafond (pour signer Okposo, Nielsen et Grabner, qui seront tous agents libres sans restriction à la fin de la saison), mais elle doit faire attention pour ne pas nuire à sa relation avec le joueur à long terme.

Nelson n’est qu’un centre de 3e trio, mais cette ligne a un rôle plutôt offensif à New York (il a marqué 20 buts l’an passé) et à 23 ans, il a encore le temps de s’améliorer. Ce serait stupide de se priver de ses services pour leur première année à Brooklyn alors qu’ils ont l’équipe pour faire du bruit dans la Métropolitaine.

Stats de Nelson

nelson