Un écart de 3 M$ entre Jacob Trouba et les Jets

Embed from Getty Images

On est rendu à deux jours de la première séance d’arbitrage possible. Ce serait celle de Jacob Trouba puisque Chris Tierney s’est entendu sur un contrat de deux ans d’une valeur d’un peu moins de 6 M$ avec les Sharks. C’est donc dire que le défenseur des Jets est le dernier de cette première date à ne pas s’être entendu sur un contrat.

Si l’on se fie aux demandes officielles des deux côtés, il y a encore pas mal de travail à faire. Les Jets ont déposé une offre de 4 M$ tandis que Jacob Trouba en demande 7. On se rappelle que son contrat de transition avait été assez compliqué à conclure et il lui avait procuré un salaire annuel de 3,5 M$ cette année. C’est donc dire que même si un gros écart est encore relativement normal à ce stade-ci du processus, l’historique difficile des négociations entre les deux côtés nous laisse croire qu’on pourrait se rendre devant l’arbitre dans ce dossier.

Ce serait dommage puisque Trouba est un défenseur élite qui fait partie des nombreuses raisons pour lesquelles les Jets ont connu autant de succès cette année. Par contre, la qualité de cet alignement cause aussi des problèmes avec le plafond salarial et Winnipeg doit s’assurer de limiter l’impact salarial le plus possible. Techniquement, ils ont plus de 20 M$ de libre sous le plafond, mais ils doivent aussi signer un gars comme Josh Morrissey en plus de plusieurs joueurs de profondeur comme Tanev, Dano, Lowry et Poolman. Il y a donc beaucoup de joueurs à payer et Cheveldayoff doit s’assurer de bien gérer son budget.

Trouba était le deuxième défenseur le plus utilisé par les Jets en saison régulière l’an passé avec une moyenne de près de 22 minutes par match. Il en a profité pour obtenir 24 points en 55 matchs. C’est vraiment un joueur important pour eux et aussi compliqué que ça puisse être, les Jets doivent s’assurer de le signer pour plus d’une saison.