Thomas Vanek échangé aux Islanders

Vanek

GROS ÉCHANGE DANS LA LNH !

Les Islanders obtiennent Thomas Vanek. En retour, ils cèdent à Matt Moulson, leur choix de 1ère ronde en 2014 et leur choix de 2e ronde en 2015 à Buffalo.

Les deux joueurs impliqués dans la transaction seront agents libres à la fin de la saison et les Islanders n’ont pas d’entente avec Vanek pour le renouveler immédiatement. C’est la même chose du côté des Sabres et de Moulson.

C’est très surprenant de voir les Islanders payer un aussi gros prix pour Vanek alors que toute la ligue le voit atterrir au Minnesota l’année prochaine. En effet, c’est dans cet état qu’il a joué son hockey universitaire et c’est de là que sa femme vient. En plus, un de ses meilleurs amis de la ligue, Jason Pominville, joue là et a un contrat pour plusieurs saisons.

L’agent de Vanek a été rejoint par Bob McKenzie de TSN et il a simplement dit que son client prenait les choses au jour le jour et qu’il se concentrait présentement sur le court terme. Disons que ça ne sonne pas comme un joueur qui prévoit signer à long terme avec l’équipe…

Garth Snow, quant à lui, a justifié cet échange en mentionnant que l’équipe avait une bonne banque d’espoirs et que c’est ce groupe d’espoirs qui leur permet de prendre un risque comme celui de faire l’acquisition d’un futur agent libre.

Pendant ce temps les Islanders veulent profiter de leur division minable pour faire les séries et y faire un bon bout de chemin. Ils espèrent certainement convaincre Vanek avec de bonnes performances cette saison. Il y a également le « déménagement » à Brooklyn qui aura lieu l’année prochaine qui pourrait motiver Vanek à rester avec la franchise. Finalement, le compatriote autrichien de Vanek, Michael Grabner, pourrait jouer un rôle important dans le processus de séduction de l’ancien des Sabres.

Encore une fois, il faut féliciter le travail du DG des Sabres, Darcy Regier, qui réussit toujours à obtenir de bons retours en échange de ses vétérans agents libres à la fin de la saison. Avec ce genre d’échange, il permet d’accélérer la reconstruction (pénible) de son équipe et c’est ce genre de transactions qui lui ont permis de garder son emploi l’an dernier. On pense notamment aux échanges de Pominville et Gaustad.