Jaroslav Halak à Montréal implique un appel au 911

Rumeurs
jaroslav halak

Alors, David Perron, Jaroslav Halak et les Blues de St-Louis ont décidé de loger à l’Hôtel Westin pour leur séjour à Montréal. On a aussi croisé Guy Carbonneau à l’hôtel des Blues de St-Louis. Il venait rejoindre son ami Ken Hitchcock afin d’assister à la pratique de l’équipe.

Évidemment, plusieurs partisans et chasseurs d’autographes étaient présents afin de voir l’homme qui a aidé les Canadiens à se rendre en finale de conférence lors des séries de 2010. Une mésaventure est toutefois arrivée à Ultrawig.

Lorsque Jaroslav Halak est sorti de l’hôtel, quelques fans se sont approchés tout en dépassant les barrières de sécurité. Ultrawig a fait de même tout en gardant une distance respectable afin de bien réussir ses photos. Il est lui aussi un fan après tout. De plus, Ultrawig est un professionnel et il n’a jamais eu de trouble avec personne.

Le gardien de sécurité (qui se pensait pour le garde du corps du président des USA ou Kevin Costner dans le film Bodyguard) a harcelé Ultrawig tout le long que Jaroslav Halak était sur le trottoir. Il l’a même poussé. Ensuite, le gardien de sécurité a dit que s’il ne partait pas, il allait téléphoner à la police. Ha le maudit syndrome du Québec de composer le 9-1-1 lorsqu’il s’agit de joueur de hockey. Bref, Ultrawig lui a dit de se faire plaisir dans son power trip.

Gardien de sécurité : Oui, bonjour, ici le gardien de sécurité du Westin, il y a présentement un photographe agressif en face de l’hôtel, envoyez-moi la police. C’est parce qu’il y a les joueurs des Blues de St-Louis ici.

C’est vrai que c’est difficile à gérer tout seul 20 partisans sur le trottoir qui veulent prendre des photos et avoir des autographes de Jaroslav Halak. Avoir eu 100 personnes comme c’est le cas avec les Penguins de Pittsburgh, l’agent de sécurité aurait surement fait appel au SWAT TEAM.

Faut croire que les gangs de rues ne faisaient pas grand-chose mardi après-midi, parce que des policiers se sont effectivement présentés à l’hôtel. Le gardien de sécurité a quitté son poste pour aller discuter avec les policiers un gros deux minutes. Ultrawig est resté exactement où il était depuis le début. Les policiers n’ont même pas pris la peine de venir voir Ultrawig. Ils ont simplement quitté la scène et se disant que l’agent de sécurité faisait bien pitié.

hotel westin

Pas certain que l’agent de sécurité aurait agi de la sorte si Ultrawig avait eu un collant TVA Sports sur son kodak. On sait quoi faire la prochaine fois; on va se déguiser en petite fille de 12 ans et se faire une pancarte I LOVE HALAK pour avoir accès aux joueurs.

J’ai fait part de mon mécontentement à l’établissement. Voici leur réponse de l’hôtel Westion : l’agent de sécurité faisait son travail afin de protéger la bulle de Jaroslav Halak.

Quelle bulle au juste?

jaroslav halak blues st-louis

Sur ce, dans l’album photo ci-dessous, vous pourrez voir l’ancien des Canadiens Matt D’Agostini, les anciens de l’Avalanche Chris Stewart et Kevin Shattenkirk avec leur Tim Hortons, TJ Oshie, Jamie Langenbrunner et David Backes. Malheureusement, pas de trace de David Perron. Certains se sont d’ailleurs plaint sur Twitter d’avoir été ignoré par ce dernier.

P.-S. Je salue tous les amis de l’agent de sécurité qui vont venir nous blaster dans les commentaires.