Seattle pourrait recevoir une approbation conditionnelle dans moins d’un mois

Embed from Getty Images

Avec le succès des Golden Knights, les yeux vont rapidement se tourner vers Seattle, qui devrait être le prochain marché à accueillir une équipe de la LNH. En fait, si l’on se fie à KOMO News, un média local, le groupe de propriétaires de Seattle pourrait recevoir son approbation conditionnelle dès le 20 juin lors de la rencontre des gouverneurs.

On présume que la condition serait l’avancement des travaux, qui n’ont pas encore débuté parce qu’ils attendent les derniers rapports d’impact environnemental pour obtenir les permis. Ces travaux devraient débuter en octobre prochain et ce sera des journées de 18 heures pour commencer afin de s’assurer que l’édifice soit prêt pour la saison 2020-21.

Les propriétaires sont donc vraiment motivés et on peut les comprendre puisqu’ils déverseront 650 M$ pour cette 32e équipe. Ce montant explique aussi probablement pourquoi la ligue est aussi pressée de les accepter.

En plus, le marché de Seattle en était un qu’elle visait depuis un bon moment déjà et comme c’est le cas à Vegas, la LNH voulait s’assurer d’arriver avant un compétiteur, dans ce cas-ci, la NBA, qui regarde également ce marché avec de gros yeux. À Seattle, le hockey sera loin d’être le premier sport professionnel contrairement à Vegas, mais considérant l’impact des SuperSonics là-bas, ce n’est pas une mauvaise chose de faire les liens avec les fans le plus rapidement possible.

Le poste de dirigeant à Seattle ne sera quand même pas trop enviable puisque le succès des Golden Knights a placé les attentes beaucoup trop hautes. La nouvelle formation de Seattle devra bénéficier de DG trop généreux lors de son repêchage d’expansion sans quoi il va lui manquer les éléments pour bâtir ce qui a fait le succès de Vegas dans ces séries. Sans Reilly Smith et Jonathan Marchessault, c’est loin d’être certain que les Golden Knights se soient rendus jusque-là, même avec le brio de Marc-André Fleury.