Seattle fait un pas de plus vers une équipe d’expansion

Bettman

[oboxads]

En fin de semaine, Gary Bettman a parlé du processus d’expansion qui s’en vient dans la LNH. Il n’a pas donné trop de détails, mais il a confirmé ce que l’on savait tous en disant que Las Vegas, Seattle et Québec ont tous démontré de l’intérêt pour une équipe d’expansion.

Lundi, Craig Custance d’ESPN a appris que la candidature de Seattle s’est améliorée dernièrement. On sait que la ligue a toujours voulu s’y installer à cause de sa situation géographique, mais comme il n’y a pas d’aréna du calibre de la LNH, une expansion dans cette ville était toujours en doute.

Il y avait des plans en place pour un nouvel amphithéâtre, mais c’était avec l’aide du gouvernement local, qui voulait attendre de recevoir une équipe de la NBA avant d’investir dans une aussi grosse propriété. Cela faisait donc en sorte que la LNH devait attendre après la NBA pour s’installer dans cette ville, ce qui n’est pas idéal.

Heureusement pour la ligue, un autre groupe a émergé pour financer un aréna. Ils sont menés par Ray Bartoszek, un gars qui a fait sa carrière en finances dans le milieu pétrolier. Cet aréna ne serait pas à Seattle, mais à Tukwila, une ville à 15 minutes du stade des Seahawks.

L’aréna pourrait être prêt pour l’automne de 2017, ce qui serait probablement à temps pour le processus d’expansion qui pourrait également accueillir Las Vegas. Comme Bettman demande 500 millions pour une nouvelle organisation, les propriétaires risquent de ne pas être trop difficiles à convaincre lorsqu’il leur demandera d’ajouter Seattle à Vegas.

Ce n’est pas la première fois que Bartoszek tente d’amener la LNH dans cette région. En 2013, il avait tenté de faire l’acquisition des Coyotes pour les amener à Seattle, mais ça n’avait pas fonctionné. Il a déjà rencontré Bettman à plusieurs reprises pour lui parler de son nouveau projet. Le dernier meeting entre les deux aurait été au début du mois d’avril à New York.

Ça semble être une terrible nouvelle pour Québec, mais ce n’est pas vraiment le cas. Le Centre Vidéotron n’a jamais vraiment eu la chance d’accueillir une équipe d’expansion pour plusieurs raisons. Le taux de change en est une puisqu’en $ canadiens, la demande de Bettman pour une expansion est évaluée à 605 M$. C’est probablement trop cher pour les investisseurs de Québec.

En plus, en se rendant à Seattle et Vegas, la ligue règle l’équilibre Est-Ouest (16 équipes de chaque côté). C’était un aspect qui nuisait énormément à la candidature de Québec, qui est la seule ville dans cette course qui voudrait jouer dans l’Est. C’est pour ça que la ligue a toujours vu la ville des Nordiques comme une candidate pour un déménagement et non une expansion.

Si cette expansion s’effectue en 2017, ce sera décevant pour la ville de Québec, mais ils passeront en tête de file pour une future équipe et ce n’est pas rien, particulièrement si des équipes comme les Coyotes et les Panthers continuent de perdre de l’argent année après année.