Robin Lehner nomme ses piranhas avec les noms des journalistes qui couvrent les Sénateurs


Après la pratique des siens mercredi matin, Robin Lehner a avoué quelque chose d’assez drôle aux journalistes qui le passaient en entrevue. Le gardien s’est récemment acheté 5 piranhas qu’il a nommés en l’honneur des journalistes couvrant les Sénateurs.

Malheureusement, un des poissons n’a pas survécu alors qu’il a été mangé par les 4 autres. Quand même, présentement dans l’aquarium de Lehner, on retrouve Bruce Garrioch, Don Brennan, Ken Warren et Sylvain St-Laurent.

Lehner a mentionné que c’était un compliment qu’il faisait aux journalistes parce qu’ils étaient aussi tenaces que ces poissons qui sont probablement les plus voraces que l’on retrouve sur la Terre. Lehner, qui a tendance à perdre les pédales, a peut-être fait ça parce qu’il trouve que la pression médiatique dans un marché canadien est trop forte et qu’il est tanné d’avoir à répondre aux journalistes aussi souvent dans une saison qui n’a pas bien été pour les Sens. Peu importe, c’est un bon sens de l’humour de la part du gardien suédois.

Il n’est pas le premier athlète à faire ça, mais c’est un des premiers que j’entends dans le monde du hockey. Mon histoire préférée dans ce genre est le quart-arrière des Buccaneers à l’époque, Josh Freeman, qui avait nommé son serpent Eisen en l’honneur d’un animateur du NFL Network.

Via Sylvain St-Laurent