Pierre Lebrun : « Je serais surpris si Bergevin ne complétait pas une transaction d’ici la date limite. »

Bergevin

Avec les performances récentes de l’équipe, les partisans du Canadien veulent la tête de Michel Therrien ou une grosse transaction. On est rendu à un point où une simple sortie publique de Bergevin ferait l’affaire puisqu’on veut éviter de penser à la séquence de 5 défaites consécutives que l’équipe traverse actuellement.

Selon les informateurs de TSN, le renvoi de Michel Therrien est loin d’être imminent, donc l’option la plus probable serait une transaction. D’ailleurs, lors d’une intervention à la radio, Pierre Lebrun a mentionné que le DG du Tricolore travaillait fort pour compléter un échange présentement.

Lebrun a ajouté qu’il serait surpris s’il ne complétait pas une transaction avant la date limite. Bref, Bergevin fait son travail présentement. Comme on sait qu’il est toujours l’un des gars les plus actifs dans la LNH, ce n’est pas surprenant, mais c’est quand même une bonne nouvelle pour les fans puisqu’il maintient l’espoir de l’arrivée éventuel de renforts en vie.

Personnellement, je trouve que le meilleur aspect de cette nouvelle est le fait qu’il n’ait pas encore conclu cette transaction. Il est dans une position de faiblesse actuellement et ce serait extrêmement difficile de faire un échange juste ou à l’avantage du Canadien.

Les collègues du DG comprennent la pression qui est sur Bergevin et ils vont tenter d’en profiter et non de le sortir du trouble. Le DG du Tricolore doit donc prendre avantage de cette mauvaise séquence (et des nombreuses discussions avec des collègues voulant en profiter) pour améliorer sa connaissance du marché afin de mieux choisir ses cibles pour la date limite. C’est ce qu’il semble faire présentement.

Il pourra faire l’acquisition de ces gars-là à un prix raisonnable lorsque la pression aura diminué à Montréal si quand le club aura recommencé à gagner des matchs. Même si c’est frustrant présentement, c’est le plan le plus logique pour l’équipe à long terme.

Via Chris Nichols