Phil Kessel ne s’opposerait pas à une transaction

Embed from Getty Images

Le marché des ailiers de premier plan est surpeuplé présentement. Même après le départ de Mike Hoffman, le nombre d’options disponibles est indéniable. À Montréal, on connait bien Max Pacioretty, mais il est loin d’être le seul avec Ilya Kovalchuk comme joueur autonome ainsi que Jeff Skinner, Artemi Panarin et Phil Kessel disponibles sur le marché des échanges.

Ce dernier pourrait sembler être un nom surprenant puisqu’il a fini au deuxième rang du vote pour le Conn Smythe il n’y a pas si longtemps, mais il y aurait un problème dans sa relation avec l’entraîneur des Penguins, Mike Sullivan. Comme c’est un coach qui en mène large dans son organisation, ce n’est pas impossible de voir Kessel bouger même si ce n’est pas certain.

Il reste encore quatre ans au contrat qui a un impact de 6,8 M$ sur le plafond salarial des Penguins et cette entente comprend une protection contre l’arrêt de travail possible en 2020. Phil Kessel compte aussi sur une clause de non-échange limitée qui lui permet de lister huit équipes auxquelles il accepterait d’être échangé.

C’est donc important de noter que selon Josh Yohe de l’Athlétique, bien que l’attaquant serait prêt à rester à Pittsburgh, il ne s’opposerait pas à une transaction non plus. Dans le même texte, on apprend toutefois que l’une des huit équipes de Kessel, les Coyotes de l’Arizona, n’est pas intéressée par ses services parce qu’ils ne veulent pas dépasser le plancher salarial.

Malgré ses problèmes avec les Penguins, c’est difficile de penser qu’il n’y aurait pas de marché pour les services de Kessel. Sa récolte de 92 points était un sommet en carrière et il a marqué 34 buts en saison régulière même s’il a été limité à un seul lors des séries éliminatoires. C’est donc un gars qui a un potentiel offensif indéniable et avec la rétention de salaire des Leafs, son impact salarial n’est pas énorme. Il pourrait certainement devenir une bonne cible pour une équipe qui veut s’améliorer sur les ailes, mais qui ne se ramasse pas avec Panarin, Pacioretty, Kovalchuk ou Skinner.