Pacioretty ne voudrait pas aller à Buffalo

Embed from Getty Images

Après des tonnes de rumeurs et un échange avorté à Los Angeles, Max Pacioretty appartient toujours au Canadien de Montréal. Ce n’est toutefois pas à cause du manque d’intérêt parce qu’en plus des Kings, les Sabres avaient aussi le goût de faire l’acquisition du capitaine du Tricolore. Dans son podcast publié jeudi matin, Elliotte Friedman a parlé de ces deux équipes dans ce dossier.

À propos de Buffalo, Friedman a dit qu’il n’était pas certain si Max Pacioretty voulait aller là-bas. C’est important même s’il n’a pas sa clause de non-échange parce qu’il est un pre agent. Ce terme récemment popularisé par Bill Simmons à cause du dossier Kawhi Leonard dans la NBA parle d’un gars sur le point de devenir agent libre qui utilise cette situation pour choisir sa prochaine destination via une transaction en mentionnant aux équipes intéressées qu’il ne veut pas jouer là-bas à long terme. Ça fait en sorte que ces clubs ne sont plus dans la course parce que le prix à payer ne vaut pas une seule année de jeu.

En faisant ça, Pacioretty est donc honnête avec les Sabres, mais il limite ainsi le marché de Marc Bergevin et ça complique son travail. On pourrait croire que ce serait la même chose avec les Kings à cause de l’échange avorté à la suite de la prolongation de contrat qui a été refusée, mais c’est une toute autre histoire selon Friedman.

Dans le même podcast, il est revenu sur cette transaction échouée au repêchage et il a spécifié que c’est arrivé jeudi soir parce que le choix de première ronde de Los Angeles était impliqué. Ce choix était le 20e au total et ils l’ont utilisé pour repêcher Rasmus Kupari et si l’on se fie aux rumeurs, le Tricolore aurait peut-être visé Nicolas Beaudin, qui a été pris au 27e échelon par les Blackhawks.

Cette limite de temps aurait dérangé Pacioretty selon Friedman puisque les Kings voulaient une prolongation de contrat avant de conclure l’échange. Ils n’avaient donc pas beaucoup de temps pour conclure ça et c’était trop rapide pour MaxPac. Il faut aussi dire qu’il n’était pas en amour avec l’offre des Kings, qui aurait ressemblé au contrat de Radulov (5 ans avec un impact salarial de 6,25 M$).

Maintenant que cette limite de temps a disparu et que les Kings sont encore à la recherche d’aide sur les ailes (le partenaire de Friedman, Jeff Marek, a aussi lié Phil Kessel à Los Angeles), l’informateur s’est demandé si les deux clubs ne pourraient pas revenir sur cette transaction. Celle-ci n’inclura pas Gabriel Vilardi, que les Kings ne veulent pas bouger, mais le gros problème sera de savoir quel contrat convaincra le capitaine du Tricolore. S’il veut trop, ce ne sera pas possible, mais si c’est dans le coin de ce qu’ils ont offert, c’est encore une possibilité.

Ceci étant dit, c’est toujours difficile de prédire le marché des échanges. Normalement, la nouvelle de Shea Weber donnerait un peu plus de motivation au Tricolore de bouger Pacioretty pour des atouts futurs, mais les autres clubs vont le voir venir et Bergevin ne complétera pas un échange sans trop de pouvoir de négociation.