NBA // Pourquoi Jason Collins a décidé d’avouer son homosexualité

Rumeurs

Gros buzz dans le monde du sport aujourd’hui. Alors qu’on s’attendait tous qu’un joueur de la NFL fasse une sortie publique pour avouer son homosexualité, c’est un joueur de la NBA qui fait les premiers pas. Jason Collins des Wizards de Washington a tout révélé au magazine Sports Illustrated. Voici quelques passages de son entrevue qui ont piqué notre curiosité.

Je suis un centre dans la NBA de 34 ans. Je suis noir. Et je suis gai. Je n’avais pas l’ambition d’être le premier athlète ouvertement gai à jouer dans un sport majeur d’équipe américaine. Mais depuis que je le suis, je suis heureux de commencer la conversation. J’aurais souhaité ne pas être l’enfant dans la salle de classe qui lève la main et qui dit: je suis différent. Si j’avais eu le choix, quelqu’un d’autre l’aurait déjà fait. Personne ne l’a fait, et c’est pourquoi je lève ma main.

– Pendant plusieurs années, Jason Collins a fréquenté des femmes. Il s’est même déjà fiancé.

– En tant que joueur, Jason Collins joue très physique. Il considère qu’il n’a pas le stéréotype des homosexuels. Il n’est pas moue. Il s’attend que plusieurs joueurs de la NBA disent: ce gars-là est gai? Le numéro 98 qu’il a porté pour les Celtics et les Wizards était en lien avec un des pires crimes antigais commis en 1998 à l’endroit de Matthew Shepard.

– Jason Collins a commencé à penser à faire son coming-out pendant le lockout de la NBA en 2011. Le fait d’être moins focus sur le basketball a fait en sorte qu’il s’est questionné de plus en plus sur son homosexualité.

– Le premier membre de sa famille à qui il a révélé son homosexualité est sa tante qui est juge à la cour supérieure à San Francisco. Celle-ci lui a répondu: ça fait des années que je le sais que tu es gai.

– Jason a avoué à son frère jumeau Jarron qu’il était gai l’été dernier. Contrairement à sa tante, son jumeau était sous le choc que Jason était homosexuel.

– Jason Collins a signé comme agent libre avec les Celtics de Boston l’été dernier. En tant que joueur, il préfère faire passer l’équipe avant lui. Il ne voulait pas devenir une distraction pour l’équipe. Il a toutefois été échangé aux Wziards. Sa vision des choses a changé. Il a décidé d’attendre la fin de la saison pour faire sa déclaration.

– Le facteur déclencheur d’avouer publiquement qu’il est gai aura été son ancien coloc Joe Kennedy. Ce dernier a participé à la parade gaie de Boston. Jason Collins aurait aimé y assister en tant que spectateur, mais il avait peur de se faire questionner et de devoir mentir.

– En mars dernier, alors que la cour suprême aux États-Unis débattait le droit au mariage de même sexe, Jason Collins a eu le gout d’avouer plus que jamais son homosexualité.

– Les attentats de Boston ont ensuite renforcé le désir de Jason Collins de faire ses aveux. Il a réalisé qu’il n’avait pas de parfait moment pour avouer son homosexualité. Personne n’a envie dans vivre dans la peur. Jason Collins vit dans la peur de dire la mauvaise chose depuis des années.

– Jason Collons se considère comme un homme discret. Il voulait aussi éviter que des rumeurs circulent et que des médias comme TMZ l’annoncent avant lui. Il n’a aucune idée comment les autres joueurs de la NBA vont réagir. Il a déjà été hué sur le court, donc il s’attend à quelques moqueries des fans.

*Source: SI