Christophe Perreault

Mike Green et les Red Wings continuent leurs négociations

Embed from Getty Images

Mike Green est dans une situation plutôt similaire à celle de Paul Stastny. Les deux attendent la signature d’un John (Tavares ou Carlson) pour voir leur marché augmenter drastiquement et profiter d’une équipe qui panique pour être surpayé. La différence avec Stastny, c’est que Green envisage encore la possibilité de rester avec l’équipe pour laquelle il joue présentement.

Selon Craig Custance, les négociations avec les Red Wings se déroulent toujours. Les deux côtés seraient relativement près au niveau du salaire, mais il y a un accrochage lorsqu’on parle de la longueur de l’entente. Green a présentement des offres d’une et deux saisons sur la table, mais comme il est un défenseur droitier encore capable de produire un peu et qu’il a 32 ans, c’est probablement sa dernière chance d’aller chercher un contrat de trois ou quatre saisons.

Les Wings n’aiment pas trop cette option parce qu’ils n’auront pas besoin de Mike Green dans trois ou quatre ans. Ils le gardent parce qu’il joue un rôle important sur leur ligne bleue en attendant l’évolution de leurs jeunes espoirs et ils ont peur que son départ brûlerait la prochaine génération de défenseurs. Par contre, dans deux ans, ces gars-là seront prêts et ils ne voudront pas limiter leur temps de glace parce que Green est toujours sous contrat.

Le défenseur de 32 ans est le seul des Wings qui a une moyenne supérieure à 22 minutes à Detroit au cours des dernières années, donc il est encore assez utile. S’il n’avait pas été blessé, il leur aurait aussi permis d’ajouter un choix de deuxième tour à la date limite alors que les Capitals et le Lightning étaient parmi les équipes intéressées. S’il se rend au marché, ces formations seront encore à suivre et on peut dire la même chose de Vegas, qui pourra amener à peu près tous les agents libres désirés.

Bref, il y aura un marché plutôt décent pour Mike Green et s’il veut aller chercher un dernier contrat à moyen terme, ce sera son opportunité, mais les Wings lui offrent aussi l’option de la stabilité et après avoir gagné plus de 57 M$ en carrière, c’est peut-être ce qui est le plus important pour lui.