Marc Bergevin voudrait être patient pour dépenser son argent

Avec la nouvelle d’aujourd’hui concernant Andrei Markov, les fans du Canadien se sont rappelés qu’il n’y plus d’autres options dans le top 4 à gauche. C’est donc dire que même si Marc Bergevin a 8,46 M$ de libre sous le plafond salarial, il peut difficilement l’utiliser pour améliorer son équipe aux endroits où sa formation a besoin d’aide.

Bien évidemment, ce n’est rien pour rassurer les fans par rapport au plan du DG. En début de soirée, l’informateur de Rogers, Elliotte Friedman, a tweeté qu’il a l’impression que Marc Bergevin voulait attendre à septembre ou octobre pour le dossier Markov pour voir ce qui allait se passer. Selon lui, il n’y a pas de doute que Montréal veut faire quelque chose avec leur espace salarial.

En théorie, c’est bien beau et c’est vrai qu’il reste encore 70 jours avant le début de la saison, mais lorsqu’on regarde le calendrier de la LNH, on se rend compte que les transactions en septembre et octobre ne sont pas vraiment fréquentes. Il y en a eu 2 en 2015 impliquant Michael Grabner et Kris Versteeg alors que la dernière saison nous en a offert 3 si on compte la dernière semaine d’août. Au moins, Bergevin avait réalisé l’une de celles-là en envoyant Tim Bozon en Floride.

Malgré ça, on voit qu’il y a rarement de grosses transactions conclues à ce moment-là de la saison et dans une situation où l’équipe veut gagner la Coupe Stanley, ce n’est pas idéal de commencer la campagne avec d’aussi gros trous au centre et à la ligne bleue en espérant les remplir à ce moment-là.

Ça semble toutefois être le plan de Marc Bergevin et il faut dire qu’il n’a jamais eu peur de risquer gros sur une transaction, donc rien n’est impossible même si ce n’est pas extrêmement rassurant présentement.