Marc Bergevin aurait pu échanger Alex Galchenyuk à la date limite des échanges

Alex Galchenyuk

Même si la date limite des échanges est derrière nous, la chronique hebdomadaire 30 thoughts d’Elliotte Friedman est toujours aussi intéressante. Cette semaine, l’informateur de Sportsnet a écrit deux points qui ont certainement attiré l’attention de ses lecteurs de Montréal.

Friedman a écrit que les échanges de Dougie Hamilton et Brandon Saad l’été dernier sont parmi les raisons qui peuvent expliquer la date limite des échanges plus tranquille cette année. C’est ainsi parce que les équipes veulent garder leurs atouts quand un jeune joueur de leur qualité devient disponible à cause du plafond salarial stable. Par la suite, Friedman a écrit qu’Alex Galchenyuk pourrait être l’un de ces joueurs disponibles cet été.

L’auteur a souligné les 21 buts de Galchenyuk dans une mauvaise saison de Montréal et il s’est demandé si son audition au centre du 1er trio était pour le Canadien ou une autre équipe dans la LNH. Il a ajouté qu’il croit que Bergevin a eu la chance d’échanger Galchenyuk à la date limite. Friedman a conclu son point en disant qu’une bonne fin de saison rendait Galchenyuk plus attirant pour tout le monde, dont le Canadien.

Il y a pas mal d’informations dans ces quelques paragraphes et même si ce n’est rien qui sort du champ gauche, il faut en prendre note puisque ça vient de l’un des meilleurs informateurs de la ligue. C’est encore plus notoire quand on sait que ce n’est pas la première fois que Friedman parle de rumeurs de transaction du côté de Galchenyuk. Ce n’est donc pas surprenant d’apprendre que Bergevin a eu des offres pour le jeune centre.

Par contre, c’est bon de noter qu’il n’y a pas si longtemps, le journaliste a dit que c’était très difficile d’obtenir des informations de la part du Tricolore. Ses informations ne viennent donc pas du Canadien, ce qui veut dire qu’on ne connait pas vraiment l’intérêt de l’organisation par rapport à une transaction de ce côté. En fait, comme Bergevin aurait eu l’opportunité de conclure une transaction et qu ‘il ne l’a pas fait, les seules indices que l’on a semblent nous indiquer que ce n’est pas la solution préférée du Tricolore.

Ces infos peuvent donc venir du clan de Galchenyuk (ce qui serait étrange parce qu’il n’a jamais vraiment laissé croire qu’il voulait se sortir de Montréal) ou des équipes intéressées (ce qui est plus probable). Si c’est bel et bien le 2e scénario, ce serait une excellente nouvelle pour le Canadien puisque les équipes adverses portent attention aux bonnes performances de Galchenyuk.

Ça permettrait à Bergevin de l’échanger alors que sa valeur est à son apogée, si c’est ce qu’il veut faire. S’il ne le fait pas, c’est un bon signe de confiance et ça nous confirme que la direction croit encore à son potentiel même si Therrien hésite à le faire jouer à sa position naturelle.