Loui Eriksson et les Bruins négocient encore, mais il y a pas mal de chemin à faire

Rumeurs

Le cas de Loui Eriksson est l’un des plus fascinants sur le marché des échanges puisqu’il pourrait être l’un des meilleurs joueurs de location disponibles. Toutefois, il joue pour une équipe qui occupe présentement une place en séries. En plus, il contribue grandement au succès des Bruins (2e meilleur buteur (23) et 2e meilleur pointeur (48) de l’équipe).

Malgré ça, il se retrouve dans les rumeurs de transaction et mercredi après-midi, Pierre Lebrun a écrit qu’un échange était le scénario le plus probable dans ce dossier. En début de soirée, Darren Dreger a tweeté que les Bruins et Eriksson discutaient toujours d’un contrat, mais qu’il y a encore un gros écart au niveau de l’argent ET de la durée de l’entente.

Depuis le début du dossier, le camp d’Eriksson demande un contrat de 5-6 ans alors que la direction de Boston est plus confortable avec une offre de 3-4 ans. Il demanderait un salaire annuel de plus de 6 M$, donc c’est difficile d’imaginer qu’un contrat sera conclu sans qu’il soit de 5 ans et d’une valeur de 30 M$.

Même s’il ne signe pas de contrat, il pourrait rester à Boston où les Bruins l’utiliseraient pratiquement comme un joueur de location. Par contre, Lebrun note que le travail de Sweeney est de reconstruire le futur sans trop affecter le présent et ce risque avec Eriksson ne cadre pas vraiment avec cette philosophie.

Lebrun note aussi que l’équipe compte déjà sur 2 choix de première ronde au prochain repêchage après en avoir eu 3 l’an passé, donc ils seraient plus intéressés par un espoir (qui est plus loin dans son processus d’un développement) que par un premier choix… à moins que cette sélection les aide à obtenir de l’aide à la ligne bleue, où ils en ont cruellement besoin. Sur les ondes de TSN, Lebrun les a d’ailleurs lié à Kris Russell.

Plus on avance, plus un nouveau contrat d’Eriksson à Boston semble improbable, donc on dirait bien que les Bruins auront une décision difficile à prendre au cours des prochains jours. Si Sweeney peut se départir d’Eriksson avant de faire l’acquisition d’un défenseur, il sera correct, mais s’il échange l’ailier et que l’équipe, qui n’a que 3 points d’avance sur la 9e place, manque les séries, les critiques du dernier repêchage vont refaire surface assez rapidement.

Stats d’Eriksson

Eriksson hero