L’histoire familiale de Jordan Leopold est la plus belle de la date limite

Jordan Leopold n’est plus un joueur d’impact. Même s’il n’a pas subi de blessure, le défenseur de 34 ans n’a joué que 25 parties cette saison et il a été échangé des Blue Jackets au Wild du Minnesota lors de la date limite des transactions. En retour, les Jackets ont reçu Justin Falk et un choix de 5e ronde. À première vue, ça semblait être une transaction banale, mais en fouillant un peu, on se rend compte que ce n’est pas le cas.

En étant échangé au Wild, Leopold revient dans son état natal où sa femme et ses 4 enfants résident. Cette transaction lui permet donc de revenir à la maison et de retrouver sa famille, qu’il ne voyait presque plus depuis que les Blues l’aient échangé aux Blue Jackets, dans l’Est, en novembre dernier.

Cette nouvelle a plu à toute la famille de Leopold et ça a permis au vœu de Jordyn, la fille de 11 ans du défenseur, de se réaliser. Il y a quelques semaines, Jordyn avait écrit une lettre aux coachs du Wild pour leur dire que son père pourrait les aider à sortir de leur mauvaise séquence. Dans cette lettre, elle avait ajouté qu’elle s’ennuyait de son père et que le défenseur était isolé avec les Jackets, qui sont remplis de jeunes joueurs. Jordyn a terminé en suppliant le Wild de faire l’acquisition de son papa.

Après la transaction, le DG des Jackets, Jarmo Kekalainen, a tweeté la lettre en question en rappelant que le hockey n’était pas juste une business. Même si ce n’est pas la plus grosse transaction au niveau hockey, c’était la meilleure nouvelle possible pour la famille Leopold et c’est ce qui est le plus important.

Leopold