L’étrange situation de Bill Peters en Caroline

Embed from Getty Images

Depuis que Tom Dundon a pris le contrôle des Hurricanes, ils ne font rien comme les autres organisations de la LNH et ce n’est pas nécessairement positif. On en a un autre exemple avec l’entraîneur Bill Peters, qui est encore sous contrat pour une dernière saison avec les Hurricanes, mais qui a aussi une clause de sortie valable jusqu’à vendredi.

Selon Bob McKenzie, l’entraîneur préférerait ne pas revenir en Caroline alors qu’il est candidat pour les postes à Dallas et Calgary. Entre les deux, Peters aimerait mieux les Flames parce qu’il pourrait revenir près de chez lui. Dundon aimerait également mieux qu’il quitte puisque comme ça, il n’aurait pas à payer sa dernière année de salaire (à 1,6 M$) et il pourrait nommer le coach de son choix. McKenzie a glissé le nom de Rod Brind’Amour de ce côté.

Le problème, c’est qu’il ne reste plus beaucoup de temps à cette clause de sortie et Bill Peters ne laissera pas 1,6 M$ sur la table s’il n’a pas de poste ailleurs. Dans ce cas-ci, il aimerait probablement mieux se faire renvoyer pour encaisser tout de même le salaire, mais comme McKenzie le rappelle, Dundon préfère réassigner plutôt que de renvoyer, donc il n’aurait pas nécessairement son souhait de ce côté-là non plus. On présume que le propriétaire n’est pas chaud à l’idée de dépenser 1,6 M$ dans le vide.

Bref, c’est bien possible que même si Peters veuille quitter et que Dundon veuille le voir partir, le coach décide de ne pas utiliser sa clause de sortie pour s’assurer de gagner son 1,6 M$. Ça ferait en sorte que les deux seraient liés dans un espèce de mariage sans amour ou qu’ils s’enligneraient vers un divorce qui pourrait être assez pénible. Après tout, sachant qu’il veut partir, c’est difficile de voir Bill Peters avoir de la crédibilité dans le vestiaire des Hurricanes l’an prochain.

L’ironie dans tout ça, c’est que Peters doit s’occuper de ce dossier tout en préparant l’équipe canadienne qui participera au championnat mondial puisqu’il est l’entraîneur-chef de cette formation. C’est donc une couple de semaines assez occupées pour l’entraîneur et ce sera certainement un dossier à suivre au cours des prochains jours.