Les Sens auraient donné le droit aux équipes intéressées de négocier avec Erik Karlsson

Embed from Getty Images

Maintenant que John Tavares a signé, les projecteurs risquent de revenir sur Erik Karlsson. Les Sens ont finalement pu offrir leur meilleure offre au défenseur et comme il n’y a pas eu d’annonce de contrat, on peut présumer qu’il l’a refusé. Ça veut dire que Pierre Dorion s’est backé publiquement et qu’il doit désormais faire ce qui est inévitable en évitant de perdre sa vedette pour rien.

Comme on est passé le 1er juillet, Erik Karlsson peut officiellement signer une prolongation de contrat et c’est donc logique que ce soit une condition pour une équipe qui voudra payer le prix nécessaire pour faire son acquisition. Selon Larry Brooks du New York Post, ce processus est déjà enclenché alors que les Sens ont permis aux équipes intéressées de parler à Karlsson d’une prolongation. Le journaliste a ajouté qu’il était à la recherche similaire à Drew Doughty (8 ans – 88 M$).

Ce n’est pas une nouvelle surprenante, mais c’est un pas de plus vers un échange qui pourrait être massif et qui décidera probablement la longueur de la reconstruction qui attend les Sens. Ottawa voudrait encore passer le contrat de Bobby Ryan dans la transaction, donc le retour ne sera pas aussi énorme qu’il pourrait l’être si c’est le cas, mais on parle quand même d’un pactole de jeunes joueurs et choix au repêchage qui devraient arriver en retour.

Depuis le début, les Golden Knights et le Lightning sont les favoris dans ce dossier et ça ne risque pas de changer même si l’on voit d’autres formations faire surface comme celles de New York par exemple. Son arrivée à Tampa Bay serait toute une réponse au geste des Leafs hier et ce serait sa destination de choix tandis que Vegas se servirait de cet échange pour envoyer un message au marché qu’ils sont là pour rester et que la première année n’était pas un accident. Ils ont certainement l’avantage de l’espace sous le plafond salarial dans ce dossier, surtout par rapport à Tampa même si ces derniers ont quelques défenseurs qui quitteront en 2019.