Dion Phaneuf échangé aux Sénateurs

Bob McKenzie avait une information assez surprenante mardi matin. L’informateur de TSN a mentionné qu’il entendait pas mal de discussions à propos de Dion Phaneuf sur le marché des échanges. McKenzie a ajouté qu’il commençait à croire qu’il pourrait bel et bien être échangé avant la date limite.

Quelques minutes plus tard, il a écrit que les Leafs et les Sens travaillaient sur un échange impliquant le capitaine de Toronto. C’était une bombe dans le monde du hockey puisqu’il s’agissait d’un échange entre rivaux provinciaux impliquant un capitaine. Le contrat de Phaneuf rendait cette transaction encore plus surprenante.

Les Sénateurs ont officialisé le tout peu après. C’est une transaction qui implique 9 joueurs au total. Ottawa reçoit Phaneuf, Matt Frattin, Casey Bailey, Ryan Rupert et Cody Donaghey en retour de Jared Cowen, Colin Greening, Milan Michalek, Tobias Lindberg et un choix de 2e ronde en 2017.

C’est surprenant parce que Phaneuf a un impact salarial de 7 M$ et qu’il est sous contrat jusqu’en 2021. Il a également le droit de soumettre une liste de 12 équipes auxquelles il accepterait d’être échangé, ce qui compliquait la tâche des Leafs. C’est sans parler du fait qu’il était un des joueurs préférés de Mike Babcock et qu’il semblait avoir une bonne relation avec le coach.

Il n’y a aucun salaire retenu dans cette transaction, ce qui est une grosse victoire pour les Leafs puisque ça leur donne le droit de retenir un autre contrat d’ici la fin de la saison. Par contre, les Sens ont profité de cette transaction pour libérer deux contrats qu’ils voulaient liquider depuis un bon moment, c’est-à-dire ceux de Greening (impact de 2,65 M$ jusqu’en 2017) et Cowen (3,1 M$ jusqu’en 2017). Le contrat de Michalek (4 M$ jusqu’en 2017) n’était pas leur préféré non plus.

Ça permet aussi aux Sens d’améliorer une défense qui en avait vraiment besoin. À l’exception d’Erik Karlsson et de Marc Methot, cette ligne bleue en arrachait énormément et même s’il ne vaut pas son salaire, Phaneuf va certainement aider à ce niveau.

Pour Toronto, cette transaction permet de libérer beaucoup de salaire dans le futur (quand ce sera utile et qu’ils auront une bonne équipe) en plus d’obtenir un choix au repêchage supplémentaire. La présence de Frattin, Bailey, Rupert et Donaghey dans cet échange semble être seulement dû au fait que l’équipe avait besoin d’envoyer des contrats à Ottawa pour absorber ceux qui leur ont permis de sortir Phaneuf sans retenir de salaire. Cet échange les place aussi très bien pour le derby Auston Matthews.