Les Rangers ne seraient pas à la poursuite des gros noms

Embed from Getty Images

Les Rangers ont amorcé leur virage jeunesse il y a un an en expédiant notamment Derek Stepan en Arizona et ils sont dans une position assez rare pour cette organisation. Présentement, il n’y a que trois équipes qui ont plus d’espace sur la masse salariale (Vegas, Islanders et Caroline) que New York, qui auront près de 30 M$ de libre.

Il faut dire qu’ils ont plusieurs agents libres avec restriction à signer (Ryan Spooner, Kevin Hayes, Brady Skjei, Jimmy Vesey et Vladislav Namestnikov), donc cet espace ne sera pas aussi grand quand ces dossiers seront réglés, mais ils auront quand même de la place. Comme on parle des Rangers, certains fans s’attendaient à ce qu’ils utilisent cet argent sur le marché des agents libres, mais Darren Dreger n’y croit pas.

En fin d’avant-midi jeudi, l’informateur de TSN a tweeté qu’il ne voyait pas les Rangers chasser les gros noms. Il a nommé Tavares, Kovalchuk, Karlsson et Panarin, mais on peut probablement inclure Ryan O’Reilly également. Dreger a continué en écrivant que New York sera plus à la poursuite de jeunes atouts pour continuer le plan de la reconstruction.

C’est logique, mais c’est quand même intéressant à noter puisqu’ils auraient probablement été parmi les favoris pour un gars comme Ilya Kovalchuk. Ce dernier devra donc vraisemblablement sortir de la région de New York, ce qui était supposément sa préférence avant de quitter la Russie. C’est une bonne nouvelle pour un club comme les Sharks, qu’il a visité et qui ont la place sur la masse salariale pour le signer.