Les propriétaires des Penguins demanderaient 750 M$ pour vendre la franchise

Rumeurs
propriétaire penguins pittsburgh

propriétaire penguins pittsburgh

[oboxads]

Après avoir payé 107 M$ pour faire l’acquisition de la franchise en 1999, les propriétaires des Penguins, Mario Lemieux et Ron Burkle, espèrent faire un gros profit en revendant l’équipe. Selon Rick Westhead de TSN, ils auraient établi le prix de vente de l’équipe à 750 M$. Il s’agit d’une augmentation de près de 200 M$ par rapport à la dernière évaluation de Forbes (565 M$).

S’ils parviennent à vendre à ce prix, il s’agirait aussi d’une vente record puisque aucune équipe américaine n’a été vendue aussi cher dans l’histoire de la ligue. Toutefois, selon Westhead, les Penguins ne pourraient pas trouvé preneur à ce prix-là.

Les inquiétudes par rapport aux économies américaines et canadiennes éloigneraient certains investisseurs. Même si Bill Daly a indiqué le contraire, le $ canadien affecte aussi la vente des Penguins puisque le contrat de télédiffusion avec Rogers est l’un des revenus les plus importants pour les formations de la LNH.

Le taux de change actuel coûterait un peu plus de 2 M$ par année pour les équipes du circuit Bettman lorsqu’on le compare avec le taux utilisé lors de la signature de l’entente avec Rogers. Un banquier qui a parlé avec Westhead a aussi dit que cette portion devrait encore diminuer avec l’arrivée de deux équipes d’expansion.

Le prix de 750 M$ est assez élevé par rapport à ce que l’on voit ailleurs dans la ligue. Par exemple, les Panthers ont été vendus pour 160 M$ en 2013 alors que le propriétaire des Canes veut vendre son équipe pour 450 M$. Pendant ce temps-là, la LNH demande 500 M$ pour ses équipes d’expansion.

Bien évidemment, Lemieux et Burkle peuvent justifier ce premium en pointant vers leur alignement, qui est l’un des meilleurs de la ligue. Ces joueurs sont payants puisqu’ils leur ont permis d’être l’équipe avec les meilleures cotes d’écoute régionales aux États-Unis au cours des 6 dernières saisons.

Si la franchise va si bien, pourquoi est-ce que les propriétaires veulent vendre? Probablement parce qu’ils voient leur fenêtre d’opportunité se fermer dans quelques années et qu’ils veulent en profiter financièrement pendant que leur club est encore parmi les meilleurs de la ligue. Il y a aussi le fait que la relation entre les deux hommes d’affaires a déjà connu de meilleurs moments.

Peu importe le prix final, le processus de vente d’une équipe de la LNH est extrêmement long et compliqué, donc on ne devrait pas voir la conclusion de ce dossier trop rapidement. Cette conclusion ne mettrait pas nécessairement fin à la relation entre Lemieux et les Penguins non plus puisque le Québécois a déjà démontré de l’intérêt envers un poste d’ambassadeur ou de gouverneur si le nouveau régime le veut en place.