Les négociations ne progressent plus entre les Blue Jackets et Sergei Bobrovsky

Sergei Bobrovsky a fait des miracles cette saison pour les Blue Jackets de Columbus. Le gardien de 24 ans a permis à son équipe d’être au plus fort de la course pour obtenir une place en séries éliminatoires, mais en vain. Les Blue Jackets ne se sont pas qualifiés pour la «valse printanière» de la LNH.

Évidemment, les prouesses de Bobrovsky ont fait en sorte que le salaire de celui-ci sera plus élevé que prévu. L’agent du gardien aura de bonnes preuves pour justifier l’augmentation de son client.

Par contre, les discussions entre les Blue Jackets et le clan Bobrovsky sont au neutre. Aucune progression n’a été faite dans le but de conclure un pacte.

«Nous avons parlé, nous avons échangé des idées, mais nous n’avons pas réellement fait de progrès. C’est plutôt tranquille depuis un certain temps», a dit le directeur général, Jarmo Kekalainen, lors d’un entretien avec le Columbus Dispatch.

Bobrovsky pourrait devenir joueur autonome avec compensation le 5 juillet prochain. Les jours sont donc comptés pour son clan et les Blue Jackets pour s’entendre sur les termes d’une prolongation de contrat. Si les deux groupes n’en viennent pas à un compromis, les 29 autres équipes de la LNH pourront faire des offres hostiles à l’endroit de Bobrovsky.

«C’est quelque chose que nous ne pouvons pas contrôler, a souligné Kekalainen. C’est évident de quelle façon on va réagir si on fait face à cette situation. Nous avons de bons propriétaires. Nous devons égaler toute offre qui pourrait être faite, mais je demeure optimiste de ne pas avoir à me rendre là.»