Les maux de tête de Marc Staal et d’Eric Staal

Rumeurs
marc-staal
marc-staal

D’abord, Eric Staal est bien content d’être à Montréal afin de passer du bon temps avec son ancien compagnon de trio, Erik Cole. Le joueur du Canadien est venu le chercher à son hôtel mardi soir pour aller souper.

Plusieurs rumeurs de transactions circulent à l’effet que Marc Staal serait sur le marché des échanges. À Toronto, on y croit très fort. C’est vrai qu’avec Eric Staal au centre de Phil Kessel, les Maple Leafs auraient pour la première fois en 5 ans un vrai trio #1. Parlant des Maple Leafs, Brian Burke aurait reçu une offre pour le défenseur Cody Franson. Un choix de 2e ronde et un joueur était sur la table. Le DG des Leafs a dit non.

Évidemment, les rumeurs de transactions d’Eric Staal sont attribuables à son mauvais début de saison (8 points en 18 matchs) et aux nombreux tweet de n’importe quel bozo mentionnant qu’Eric Staal intéresse le #Habs.

On raconte un peu partout que la situation de Marc dérange Eric. Marc Staal des Rangers est toujours à l’écart du jeu à cause d’une commotion cérébrale. Il l’a subi suite à une violente mise en échec de son frère. Eric Staal a mentionné qu’il n’avait jamais frappé aussi fort son frère que lors du match Rangers-Hurricanes en février dernier.

En passant, Marc a 24 ans. Eric en a 27.

Eric Staal a déclaré ceci la semaine dernière :

Je ne dirais pas que cela me garde éveillé toute la nuit, mais c’est dur. Si je pouvais retourner en arrière, je ne l’aurais probablement pas  frapper si j’avais su qu’on en serait là aujourd’hui. Mais c’était un de ces jeux qui est si vite arrivé, bang-bang, et je l’ai frappé durement.

Du côté de Paul Maurice, celui-ci croit que la longue période de convalescence de Marc Staal est due au mauvais jugement des Rangers de New York. Après la mise en échec, Marc Staal était de retour sur la glace quelques instants plus tard. Après quelques matchs de repos, Marc Staal est revenu au jeu pour les 15 derniers matchs de la saison et la première ronde des séries… Depuis ces matchs, Marc Staal passe son temps chez le Dr. Robert Cantu à Boston. Manque de précautions de la part de l’équipe?

*

Photo: Ultrawig – Marc Staal