Les Jets seraient prêts à offrir le contrat à long terme que Dustin Byfuglien demandait

Le nom de Dustin Byfguglien alimente les rumeurs depuis un bon moment cette saison. C’est normal parce que plus tôt cette semaine, Pierre Lebrun a estimé qu’il serait le joueur de location le plus en demande s’il devenait disponible. Pour empêcher ça, les Jets doivent le signer à un contrat, mais comme il pourrait recevoir une offre de 7 ans d’une valeur de 45-50 M$ sur le marché, ils ne peuvent pas lui faire une petite offre même s’ils préféreraient lui donner une entente de 3 saisons.

À cause de cette situation, les Kings ont déjà démontré leur intérêt et il a été lié aux Capitals de Washington dans les rumeurs de transaction.

Byfuglien demanderait un contrat de 8 ans – 55 M$ (comme c’est une négociation, c’est bon de noter qu’il accepterait probablement une plus petite offre). Samedi soir, Elliotte Friedman a mentionné qu’il y avait pas mal de dialogue entre les deux côtés dans le but de conclure une entente.

La relance soudaine de ces discussions peut être attribuée au désir des Jets de signer le défenseur à long terme. Selon Nick Kypreos, l’équipe est maintenant prête à lui offrir le contrat de plusieurs saisons qu’ils ne voulaient pas lui soumettre cet été. L’informateur de Rogers a ajouté qu’il n’y aucune raison pour laquelle ce contrat ne devrait pas se réglé dorénavant (ce qui est intéressant puisqu’au moment d’écrire ces lignes, tu peux doubler ta mise sur Mise-O-Jeu si tu dis que Byfuglien ne sera pas échangé avant la date limite).

Normalement, ce progrès ne serait pas une bonne nouvelle pour Andrew Ladd, qui est l’autre agent libre de renom à Winnipeg, mais selon Elliotte Friedman, ce n’est pas nécessairement le cas même si les négociations sont pas mal plus tranquilles de ce côté présentement.

Friedman a expliqué que si les deux côtés étaient prêts à revenir à la table pour négocier un peu, il pourrait y avoir une entente conclue de ce côté également. Ça suit ce que Dreger mentionnait plus tôt cette semaine alors que les Jets n’auraient pas abandonné l’idée de signer les deux joueurs. Dreger avait aussi mentionné que l’offre sur la table était de 6 ans – 36 M$ et que le problème serait la valeur monétaire, donc on parle probablement d’une différence de quelques millions.

Si le dossier de Byfuglien se règle rapidement, la direction de Winnipeg pourrait avoir assez de temps pour signer leur capitaine également. Si c’était le cas, ça voudrait probablement dire la fin de Jacob Trouba à Winnipeg parce qu’il veut aussi un contrat massif et que l’organisation doit suivre un budget strict (particulièrement avec la chute du $ canadien et leur absence du tournoi printanier). Dans ce cas-là, un échange à Brooklyn en retour de Travis Hamonic serait très logique. Ceci étant dit, plusieurs dominos doivent tomber avant qu’on en arrive là.