Les Golden Knights auraient aussi tâté le terrain pour Hall et Stamkos

Embed from Getty Images

Depuis l’ouverture du marché des agents libres, les Golden Knights de Vegas font beaucoup jaser. Non seulement ils ont signé le plus gros joueur disponible en Alex Pietrangelo, mais ils ont aussi dérangé leurs vétérans avec toutes les rumeurs d’échange pour faire de la place sur la masse salariale.

La signature de Pietrangelo n’était toutefois pas le seul coup étudié par Vegas selon Elliotte Friedman, qui en a parlé dans son podcast 31 thoughts mardi.

Selon Friedman, les Golden Knights étaient parmi les finalistes dans le dossier Taylor Hall en compagnie des Sabres, des Bruins et des Blue Jackets. Ces derniers étaient dans la course parce qu’ils étaient les seuls prêts à aller vers un contrat à long terme, mais selon l’informateur, Hall n’aimait pas le salaire annuel dans ce genre de contrat.

Le problème, c’est que Vegas et Boston ne pouvaient pas trop lui offrir un gros salaire non plus, même avec un contrat d’un an. Friedman a expliqué que Vegas aurait offert un contrat de 5 M$ à Hall et que même pour ce montant, ils auraient eu besoin de bouger un autre salaire. L’attaquant vedette aurait finalement été tanné d’attendre après les Golden Knights et il a opté pour plus d’argent à Buffalo.

L’autre vedette étudiée par Vegas était Stamkos selon Friedman. C’était plus la semaine dernière lorsque Tampa essayait de bouger du salaire. À cause de leur situation fiscale et de l’attrait évident pour les joueurs, Vegas était l’une des rares destinations pour lesquelles Stamkos aurait été prêt à lever sa clause de non-échange.

Ça ne s’est toutefois jamais matérialisé puisqu’il aurait fallu bouger Max Pacioretty, qui a lui-même une clause de non-échange limitée. La santé de Stamkos aurait aussi joué un rôle dans la décision des Golden Knights de garder Pacioretty au lieu d’aller chercher Stamkos.

Bref, ce genre de rumeurs démontre très bien pourquoi les vétérans de Vegas n’ont pas apprécié les derniers jours. Avec la masse salariale du club, chaque ajout viendra avec un départ et c’est un problème pour les joueurs parce qu’ils veulent tous rester à Vegas, qui est rapidement devenu l’une des destinations préférées des joueurs.

C’est aussi un rappel que Vegas n’a pas l’intention de se tourner les pouces et que l’organisation cherche toujours à s’améliorer après un autre long parcours en séries.