Les équipes de la LNH rôdent autour de Max Pacioretty

Rumeurs

Depuis le début de la saison, Max Pacioretty fait pas mal jaser à Montréal. Le capitaine, sur qui on peut compter pour une saison de 30 buts pratiquement à chaque année, n’a que 5 buts (7 après le match contre les Kings) cette saison ainsi que son plus faible taux de conversion depuis 2010 (7,6%). Ça a permis à ses critiques de sortir en force et ils se gâtent depuis le début de l’année.

Cette conversation se dirige tranquillement vers le reste de la LNH, mais cette dernière a une autre teneur. De plus en plus, malgré son titre de capitaine et son contrat incroyable, Pacioretty fait jaser dans les rumeurs d’échanges. Il a notamment été l’un des sujets principaux dans la chronique de rumeurs de Hockey Night in Canada samedi soir.

C’est Nick Kypreos qui a amené le sujet en pointant qu’il n’y avait aucune indication que le #67 voulait sortir de Montréal. L’informateur a toutefois ajouté que plusieurs équipes surveillent cette situation de près parce qu’il n’est pas utilisé comme un joueur de son calibre devrait l’être. Kypreos a aussi dit qu’il semble y avoir de la friction entre Therrien et Pacioretty.

Ces équipes-là se demandent si la stratégie du Canadien de se fier énormément sur Carey Price pour gagner des matchs avec des scores faibles va faire en sorte qu’ils seraient ouverts à échanger Pacioretty pour obtenir un peu d’aide dans le top 4 de la défense. Ça permettrait entre autres à Andrei Markov de souffler un peu. Ce dernier est le 2e joueur le plus utilisé par Michel Therrien depuis le début de la saison avec un temps de glace moyen légèrement supérieur à 22 minutes.

Elliotte Friedman a conclu le dossier en se demandant comment le Tricolore pourrait obtenir une valeur suffisante pour un marqueur aussi prolifique avec un contrat économique. Pacioretty aura un impact de 4,5 M$ sur la masse salariale jusqu’en 2019 et il n’a pas de clause de non-échange selon Cap Friendly.

Il n’y a rien dans ces infos qui nous confirment que Bergevin est prêt à échanger son capitaine, mais c’est normal parce que rien ne semble couler de cette direction. Par contre, c’est clair que certaines formations ont fait connaître leur intérêt et en laissant glisser ces infos dans les médias, ils veulent ajouter un peu de pression au Tricolore en plus de faire savoir que leur intérêt est sérieux. Ce sera donc certainement à surveiller puisque si le DG est prêt à faire cette transaction, ça risque d’être une grosse enchère qui permettrait à Montréal d’améliorer sa ligne bleue de façon majeure.

Ceci étant dit, c’est bon de se rappeler qu’on parle de la LNH en 2016 et que c’est rendu très rare de voir d’aussi grosses transactions pendant la saison. Il va falloir que tous les astres s’alignent puisque Bergevin doit être ouvert à l’idée de cet échange en plus de recevoir l’offre qu’il ne pourra pas refuser. Au moins, ça semble présentement être un scénario possible, donc il faudra vérifier pour voir s’il se matérialisera.