Christophe Perreault

Les Ducks et Bruce Boudreau ont alimenté les rumeurs de son congédiement mardi soir

[oboxads]

Avant le match, une défaite de 4-3 des Ducks contre les Stars n’aurait pas été un résultat trop surprenant. Après tout, ils affrontaient une des meilleures équipes de l’Ouest lors d’un 2e match en 2 soirs sans Ryan Getzlaf. Pourtant, ils ont réussi à perdre par ce score de façon inacceptable.

Après avoir pris une avance de 3-0 en première période, les Ducks ont permis aux Stars de compléter la remontée en 3e période. Pendant cet engagement, l’équipe du Texas avait un avantage de 17-2 au chapitre des tirs au but, donc la troupe de Boudreau peut remercier Andersen de n’avoir cédé qu’à une reprise.

C’est une autre mauvaise nouvelle pour Bruce Boudreau, dont la sécurité d’emploi n’existe plus. Par contre, il n’a pas aidé sa cause après le match en disant qu’il ne savait pas quoi faire et qu’il était perdu. Ce genre d’aveu vient souvent avant le congédiement d’un coach et ça pourrait encore être le cas dans ce cas-ci.

Dans une intervention radio mercredi matin, Darren Dreger, de TSN, a rappelé que publiquement, les Ducks défendent Boudreau depuis un bon moment. Par contre, il a admis qu’à cause du résultat de mardi soir et des commentaires de Boudreau, il croit qu’un renvoi est plus probable qu’il y a 24 heures.

Ça semble être devenu inévitable et malheureusement, le coach s’en rend compte. En fin de match mardi soir, l’équipe de diffusion des Stars a zoomé sur Boudreau et on voyait un gars au bout du rouleau qui n’attend que la fin du cauchemar.

Comme c’était le cas à Columbus, le DG aimerait compléter une transaction avant de renvoyer son coach, mais le marché ne s’est pas assez développé pour lui offrir une tonne d’options. Son club est à 7 points d’une place en séries et de nos jours, cette pente est extrêmement difficile à remonter. Avec ses commentaires, Boudreau vient de lui donner une sortie de secours et ça ne semble être qu’une question de temps avant qu’il la prenne.