Les DG ont discuté de quelques changements possibles pour les règlements

La réunion des DG de la LNH se poursuivait à Boca Raton mardi matin. Aujourd’hui, les DG se sont séparés en petits groupes afin de discuter de changement possibles aux règlements. C’est bon de se rappeler qu’il est très tôt dans le processus et que l’objectif de ces discussions est de permettre aux DG de propager leurs idées pour améliorer le sport. Si ces idées deviennent des règlements, ce ne sera pas immédiatement

Certaines discussions portaient sur un sujet évident tandis que d’autres DG ont parlé de règlements plus obscurs. Par exemple, le directeur-général des Sabres, Tim Murray, a révélé qu’ils ont parlé de limiter le temps qu’un défenseur peut passer en arrière du but pendant un changement de trio.

Le règlement le plus près de changer concerne l’équipement des gardiens, qui sera réduit au niveau des pantalons et du plastron. Certains DG sont encore sceptiques, mais les gardiens auront un nouvel équipement l’an prochain. L’objectif est de s’assurer que les cerbères reçoivent leur équipement cet été pour qu’ils aient le temps de s’habituer.

Joe Sakic et Marc Bergevin ont sorti les deux analogies les plus colorées dans ce dossier. Sakic a dit que les gardiens ressembleront désormais à des êtres humains tandis que Marc Bergevin a noté que quand tes pantalons sont des 36, tu ne portes pas des 46. Le DG du Canadien a dit qu’il ne croyait pas que ça allait affecter Carey Price.

Des règlements concernant les unités spéciales ont aussi été discutés pendant la rencontre de mardi. Les dirigeants ont encore parlé de laisser l’avantage numérique durer 2 minutes même s’il y a un but. La possibilité d’éliminer le dégagement légal pour l’équipe se défendant avec un joueur en moins a aussi été soulevée.

La règle concernant les plaquages à la tête a aussi été discutée, mais on dirait bien qu’il n’y aura pas de changement de ce côté. Demain, les DG recevront une mise à jour par rapport au possible repêchage d’expansion en plus de parler des changements qui pourraient être apportés à la loterie du repêchage.

Via Dreger, Friedman, Custance, Lebrun et Gélinas