Les Blues ont un gros prix en tête pour Kevin Shattenkirk

Rumeurs

Il n’y a pas de plus gros nom que celui de Kevin Shattenkirk sur le marché des échanges cette année et les Blues de St-Louis le savent. D’ailleurs, ils ne sont pas les vendeurs habituels que l’on voit au fond du classement. Ils sont plutôt au cœur de la course aux séries. Ils vendent donc le défenseur en position de force puisque s’ils n’obtiennent pas le prix qu’ils veulent, ils peuvent le garder comme leur propre joueur de location.

Après tout, c’est ce qu’ils ont fait avec Troy Brouwer et David Backes l’an passé. Par contre, je suis toujours convaincu qu’il bougera parce que Doug Armstrong ne veut pas encore perdre un atout pour rien, particulièrement quand il a son remplaçant dans l’alignement, ce qui lui laisse croire que le départ de Shattenkirk ne fera pas trop mal à son équipe.

Armstrong veut utiliser sa position de force puisque si l’on se fie à ce que Darren Dreger a dit sur les ondes de NBCSN mercredi soir, l’équipe qui fera l’acquisition du défenseur dans les prochaines semaines ne le fera pas pour des peanuts. Selon Dreger, ça coûtera un choix de 1ère ronde et un espoir pour obtenir le défenseur. Si jamais ce choix et/ou cet espoir n’est pas assez bon au goût des Blues, il faudra aussi inclure un 3e atout pour faire son acquisition selon l’informateur de TSN.

Ça peut sembler élevé comme prix, mais il faut se rappeler que les choix de 1re ronde du prochain repêchage ont moins de valeur que d’habitude. Il y a aussi le fait que Doug Armstrong a le gros bout du bâton et qu’il le sait. Ce n’est pas facile d’obtenir un défenseur mobile de qualité dans la LNH et c’est ce qu’il offre aux aspirants. Pour un défenseur qui a 39 points en 57 matchs, je suis certain qu’il va trouver un DG prêt à payer son prix.