Le mystérieux cas de Louis Domingue

Rumeurs

Si les fans des Canadiens vivent des moments difficiles à cause du début de saison des Glorieux, il suffit de jeter un coup d’oeil du côté de l’Arizona pour se consoler. Les Coyotes ont eu toute la misère du monde à récolter leur première victoire et ils sont présentement au dernier rang de toute la ligue. Pourtant l’équipe compte sur plusieurs jeunes, dont l’excellent joueur recru Clayton Keller.

Faut croire qu’au hockey, autant au Québec qu’en Arizona, quand l’équipe joue mal, on est très rapide à jeter le blâme sur le gardien de but. Parlez-en à Carey Price et Louis Domingue.

Le cas du Québécois est vraiment étrange. Après avoir commencé la saison avec les Coyotes, il a récemment fait la navette entre Glendale et Tucson (ville du club-école). Contrairement à ce que plusieurs médias rapportent comme quoi Domingue est avec le club-école, une source dans l’entourage de Domingue nous a indiqué que ce dernier a pris un vol vers Montréal vendredi soir. Les Coyotes lui ont ordonné de rentrer chez lui plutôt que d’aller s’entrainer avec le club-école.

Le jeune directeur-gérant John Chayka avait été encensé par la communauté des statistiques avancées avant même d’avoir effectué une seule transaction. Les performances de l’équipe doivent certainement rendre anxieux le propriétaire du club d’avoir misé sur un homme avec aussi peu d’expérience. Et voilà qu’en plus, on n’a pas le choix de mettre en doute les aptitudes du jeune DG à gérer son personnel de façon respectueuse.

Tout indique que c’est la fin de l’association entre Louis Domingue et les Coyotes. Les Coyotes tentent de l’échanger. On raconte que le DG serait prêt à retenir 50% de son salaire (il touche 1.1M$) pour conclure une transaction. Un gardien de but de 25 ans capable de maintenir une moyenne de 2.75 (2015-2016) qui voit son contrat se terminer à la fin de la saison n’est pas un très gros risque.

En attendant, le gardien devra prendre son mal en patience chez lui à Montréal. Du côté positif, Louis Domingue sera dans un meilleur environnement ici auprès de sa famille et de son entourage pour continuer de s’entrainer et se trouver une nouvelle niche par exemple avec les Canadiens.

Au niveau des options qui s’offrent à lui, il pourrait aller représenter le Canada lors des prochains Jeux olympiques.