Le Lightning ne serait toujours pas pressé d’échanger Drouin

Rumeurs

Au cours des dernières heures, on en a appris un peu plus sur l’évolution du dossier de Jonathan Drouin. Les Sénateurs seraient au cœur de la course tandis que les Blues auraient décidé que l’attaquant québécois n’était plus dans leurs plans.

L’informateur de TSN, Darren Dreger, a commenté cette évolution lors de son intervention dans la station de radio de Bell à Montréal jeudi matin. Il a confirmé l’intérêt des Sens pour Drouin, ce qui n’est pas nouveau, mais il a précisé qu’il ne les qualifierait pas de favori dans ce dossier. Il a dit ça parce qu’il ne croit pas qu’il y ait un favori pour le moment.

C’est ainsi parce que selon Dreger, le Lightning et Steve Yzerman ne sentent pas un sentiment d’urgence pour échanger Drouin. Il y a quelques semaines, Bob McKenzie avait dit que c’était dans l’intérêt du jeune joueur que le Lightning se mette à enligner les défaites, mais comme Dreger l’a souligné jeudi matin, ils ont gagné 10 matchs sur 11 à la place. Selon l’informateur de TSN, cette séquence victorieuse a fait en sorte que la direction de Tampa Bay n’est pas désespérée de ce côté même s’ils ont perdu leurs 2 derniers matchs.

En revenant aux Sénateurs, Dreger a aussi rappelé qu’une équipe de la division ou de la conférence de Tampa Bay devra payer un premium pour faire l’acquisition de Drouin. Le prix pourrait donc être un peu trop élevé pour eux. L’informateur a conclu ce sujet en disant qu’il avait parlé à ses sources d’Ottawa mardi et qu’il n’avait pas eu l’impression qu’ils allaient pousser pour conclure le tout dans les prochains jours.

Bref, il est beaucoup trop tôt pour acheter un chandail des Sénateurs avec le nom de Drouin dans le dos. En fait, en s’approchant de la date limite des échanges, on se rend compte que la possibilité que Drouin ne soit pas échangé avant la fin de la saison est bien réelle. Ce serait dommage considérant son talent et sa situation actuelle, mais son camp connaissait les risques lorsqu’ils ont décidé de quitter l’équipe. Ils ont joué le tout pour le tout et on dirait bien qu’Yzerman n’a pas cru au bluff.

Via Today’s Slapshot