Le joueur qui a assuré la présence des Red Wings en séries est plus jeune que leur séquence


Avant leur défaite en fusillade contre les Penguins de Pittsburgh mercredi soir, les Red Wings de Detroit ont assuré leur présence en séries pour la 23e saison consécutive. Bien évidemment, il s’agit de la plus longue séquence active dans la LNH.

Les Wings se sont qualifiés grâce au but égalisateur de Riley Sheahan avec 1 minute et 15 secondes à faire au temps réglementaire. Ce but met la séquence en perspective puisque l’attaquant des Wings n’était même pas né la dernière fois que Detroit a manqué les séries. Il n’est pas le seul alors que Tomas Tatar, Tomas Jurco et Brian Lashoff sont tous dans la même situation.

À l’ère de l’expansion dans la LNH, il y a 12 équipes qui n’existaient pas lorsque la séquence a commencé. Dans ce groupe, 4 équipes ont eu le temps de gagner la Coupe pendant la séquence des Wings (Avalanche, Lightning, Hurricanes, Ducks). Quand une séquence est assez longue pour que d’autres équipes aient le temps de naître ou déménager avant de gagner une Coupe Stanley, c’est qu’on commence à parler d’une séquence qui a du bon sens.