Le gouvernement ajusterait ses règles de quarantaine pour aider les équipes canadiennes

Embed from Getty Images

Ce n’est jamais agréable pour les fans de sport de parler de politique, mais les événements des dernières semaines et derniers mois ont pas mal forcé la note de ce côté. Au moins, cette fois-ci, cette association devrait mener à des bonnes nouvelles.

Selon Mark Spector de Sportsnet, les équipes canadiennes attendent de bonnes nouvelles de la part du gouvernement canadien vendredi par rapport aux règles de la quarantaine.

Il faut se rappeler que les règles actuelles forcent toute personne arrivant au pays à se mettre en quarantaine 14 jours. Ça compliquait évidemment la vie des équipes canadiennes à cause du temps limité pour les camps d’entraînement. Les Flames parlaient même publiquement de tenir leur camp aux États-Unis à cause de cette règle et ils n’auraient pas été les seuls à le faire.

Ça tuait aussi les chances de Vancouver, Edmonton et Toronto de devenir l’une des deux villes accueillant les séries de la LNH puisque la ligue ne peut pas se permettre d’avoir des joueurs qui se tournent les pouces alors que la ligue croit pouvoir éviter que le virus se propage sans cette quarantaine.

L’une des possibilités pour contourner la situation actuelle serait de faire en sorte que l’aréna et le domicile d’un employé d’une équipe de la LNH pourraient être acceptés comme lieux de quarantaine. C’est donc dire qu’un joueur pourrait prendre part au camp d’entraînement alors qu’il est techniquement en quarantaine. Ce n’est pas la situation parfaite pour les joueurs, mais ça permettrait de ne pas retarder le processus.

Pour ce qui est des villes bulles, des restaurants loués par la ligue par exemple pourraient aussi être acceptés comme lieux de quarantaine.

Pour le moment, la LNH n’a pas décidé quelles allaient être les villes bulles, mais cette modification ramènerait les villes canadiennes dans la course. Vegas semble être la ville favorite, mais on sait que la ligue aimerait quand même avoir une présence canadienne, donc si le gouvernement leur permet cette exception, on peut imaginer que les chances d’Edmonton seraient bonnes.

Tags: