Le DG des Leafs ne veut pas toucher à son noyau d’attaquants

Embed from Getty Images

Depuis la signature de John Tavares, le plafond salarial des Leafs est un sujet de discussion extrêmement populaire. Un segment de partisans ne semble pas croire que Toronto aura de la place pour tout le monde sur la masse salariale et ça mène à plusieurs propositions d’échange (souvent William Nylander en retour d’un défenseur de top quatre).

Le DG des Leafs, Kyle Dubas, ne semble toutefois pas du même avis. Dans un entretien lors du podcast d’Elliotte Friedman, il a dit que l’équipe pouvait conserver son noyau d’attaquants principal (Tavares, Matthews, Marner et Nylander) intact et qu’ils allaient le faire. Il a ajouté que ça allait prendre de la patience des partisans parce que ça pourrait prendre plus de temps qu’ils aimeraient, mais il va rencontrer tout le monde pour leur expliquer le plan et négocier le salaire. Il n’y a rien d’imminent de ce côté selon lui.

Bien évidemment, il ne dira pas autre chose à ce stade-ci de l’évolution de l’équipe, mais c’est aussi une stratégie qui a du sens puisqu’il a vendu Tavares sur le jeune noyau d’attaquants des Leafs. Il ne démantèlera donc pas cette force tout de suite après son arrivée.

William Nylander est souvent celui que les journalistes échangent et ce sera intéressant puisqu’il risque d’être le premier à signer son deuxième contrat. Auston Matthew et Mitch Marner peuvent également signer cette entente présentement, mais elle n’entrera en vigueur qu’en 2019 tandis que Nylander a besoin d’un nouveau contrat immédiatement. Ce sera donc le premier défi de Dubas.

Une chose est certaine; les Leafs espèrent probablement faire un bout de chemin en séries dès cette année non seulement pour leurs finances, mais aussi pour aider le plafond salarial de la LNH puisqu’ils sont le marché le plus payant. Ils auront besoin de toutes les augmentations possibles pour faire entrer tout le monde sous le plafond et même si ça n’affectera pas les joueurs, c’est une pression de plus pour performer à Toronto alors qu’une ronde supplémentaire ou deux pourrait aider la marge de manœuvre de Kyle Dubas.