Le danger d’utiliser le même gardien lors de 2 matchs en 2 soirs

carey-price-ford-23

[oboxads]

Samedi soir, Carey Price a été retiré du match contre les Capitals de Washington après avoir accordé 4 buts sur 26 lancers. Il avait offert la même performance la veille à Detroit, mais on avait choisi de lui donner le filet contre les Caps quand même. Puis, mardi soir, c’était au tour de l’adversaire des Habs de faire jouer un gardien pour un deuxième soir consécutif alors qu’Anton Khudobin a accordé 3 buts sur 30 lancers.

Ces performances viennent nous rappeler pourquoi, la plupart du temps, les entraîneurs utilisent leurs gardiens substituts lorsque leur équipe joue 2 matchs en 2 soirs, mais est-ce que les chiffres sont en accord avec ça? La réponse courte ; oui.

Tyler Dellow, un blogueur de Toronto, a compilé les chiffres pour les gardiens qui gardent les buts pour 2 matchs en 2 soirs entre 2000 et 2013. Les données nous prouvent qu’un gardien qui garde 2 matchs en 24 heures arrête moins de rondelles lors du 2e match.

Pendant ces 13 années, les gardiens qui ont fait cela ont conservé un % d’arrêts de 91,47 % lors du premier match alors que ce chiffre était de 90,68 % pendant le 2e match. Cette différence ne semble pas énorme, mais cette saison, c’est la différence entre Henrik Lundqvist et Curtis McElhinney. C’est également un peu en bas de la moyenne totale des gardiens pendant ces 13 années qui s’est maintenue à 90,86 %. Dans une ligue où les gardiens deviennent meilleurs chaque année, c’est le genre de différence qui est de plus en plus importante.

C’est encore plus important lorsqu’on sait que dans un 2e match en 2 soirs, l’équipe en avant du gardien est plus fatiguée et elle accorde plus de lancers. Pendant la période étudiée, les équipes ont vu leurs lancers accordés augmenter de 2,2 % entre le 1er et le 2e match. Encore une fois, ce n’est pas une grosse différence, mais quand tu accordes plus de lancers et que ton gardien fait moins d’arrêts, ça finit par faire la différence.

Après un blanchissage?

Souvent, lorsqu’un gardien fait un blanchissage et que son équipe joue le lendemain, on lui laisse le filet. Est-ce que ce concept largement accepté est une bonne idée? Oui et non. Les gardiens qui ont réussi un blanchissage ont conservé une moyenne de 90,89 % lors de leur 2e match. C’est un peu mieux que la moyenne des loups, mais la différence est très minime lorsqu’on compare avec un gardien reposé. Est-ce que ça vaut les risques de blessure qui augmentent inévitablement lorsqu’un gardien joue fatigué? Je ne crois pas, mais c’est difficile d’argumenter que les entraîneurs ne devraient pas le faire puisque c’est pratiquement un pile ou face.

Ces chiffres nous indiquent que ce n’est pas une bonne idée d’utiliser un gardien fatigué dans la LNH. Ça nous rappelle aussi l’importance d’un bon gardien substitut. Si Budaj est capable de faire mieux que Price lorsque ce dernier est fatigué, ça permet à Therrien de reposer le gardien et d’éviter des scénarios catastrophes dans des matchs consécutifs. Ça permettrait aussi à Price d’arriver en série, là où il a eu de la difficulté pendant sa carrière, plus reposé.

Via MC79Hockey