Le danger de croire des insiders qui n’ont rien prouvé

Islaners

[oboxads]

Vendredi après-midi, ce tweet d’un employé de la station de radio NBC de New York a fait le tour des réseaux sociaux. Ça a tellement circulé que Sportsnet a repris la nouvelle. Il faut dire que cette vente semble imminente et que ce tweet faisait du sens.

Toutefois, plusieurs journalistes et amateurs avaient des doutes parce que ce genre de nouvelles vient habituellement de gars béton comme Nick Kypreos, Bob McKenzie, Darren Dreger et Pierre Lebrun ou des gars locaux qui ont fait leurs preuves comme Chris Botta et Arthur Staple. Même si Pellegrino est un gars local, ça aurait été surprenant qu’il soit le gars qui ait obtenu le scoop.

Le tout a fait plus de sens une heure plus tard alors que Pellegrino a tweeté ceci :

Islanders 2

Islanders 3

Donc, selon Pellegrino, il a été victime d’un tour que l’on voit dans à peu près toutes les écoles en Amérique du Nord alors que quelqu’un profite d’un compte ouvert pour écrire une niaiserie. C’est très possible, mais ça prendrait un collègue assez chien pour faire ça.

C’est donc aussi possible que le gars ait eu une info confidentielle et qu’il l’ait partagé avant que sa source rapplique. L’option la plus plausible selon moi, c’est qu’il se soit rendu compte que sa « source » n’était pas bonne et qu’il s’est fait niaiser. Dans ces deux cas-là, il aurait paniqué et écrit que c’était la faute d’un collègue. Ce n’était pas la fin de panique puisqu’il a supprimé son compte quelques minutes plus tard.

On ne saura probablement jamais ce qui s’est passé, mais ce qu’on sait, c’est que même si la vente des Islanders de Charles Wang à Andrew Barroway est très possible, elle n’est pas encore complétée.