Le choix de Pékin est une excellente nouvelle pour ceux qui veulent voir les joueurs de la LNH aux Olympiques

Price,-Subban,-Luongo-et-Crosby-au-match-Canada-USA-féminin

[oboxads]

Vendredi matin, on a appris que le comité olympique a choisi Pékin pour accueillir les Jeux olympiques de 2022. C’est une excellente nouvelle pour les fans de hockey puisque la Chine est un marché que le circuit Bettman veut développer. Cette nouvelle augmente donc grandement les chances que la LNH continue son association avec le comité olympique.

Les dirigeants de la LNH voient l’argent que la NBA fait en Chine et ils veulent une partie de ces revenus avant que la KHL ne s’y installe. Les matchs de la LNH y sont déjà diffusés et ils ont de bonnes cotes d’écoutes (environ 800 000 pour un match normal). C’est sans parler des cotes d’écoutes chinoises qui ont démoli celles du Canada lors de la dernière finale pour la médaille d’or à Sotchi (120 millions vs 8,5 millions).

Il y a donc un peu d’intérêt pour ce sport là-bas et avec leur énorme population, c’est suffisant pour ce que ce soit un marché intéressant. En plus, avec l’obtention des jeux, le gouvernement chinois va investir une tonne pour développer des équipes nationales, ce qui veut dire que l’évolution du hockey devrait se poursuivre en Chine. Par contre, si la LNH n’en profite pas, ce sera sa ligue rivale qui dominera ce marché. La KHL parle déjà d’y installer une franchise.

La ligue pourrait très bien répliquer en envoyant ses joueurs là-bas pendant les Olympiques pour mieux les faire connaître. Les propriétaires détesteraient perdre 2 semaines d’action, mais s’ils comprennent que c’est pour faire plus d’argent au niveau international, ils devraient prendre cette chance. Si le processus d’expansion nous a appris quelque chose, c’est que si les proprios ont une chance de faire de l’argent, ils vont la prendre.

En plus, selon un exécutif du réseau de télévision nationale chinoise qui a parlé à Rick Westhead, la LNH s’est déjà engagée à aller aux Olympiques si les Jeux étaient en Chine. La ligue a nié cette information, mais il n’y a pas de fumée sans feu.

La ligue ne le confirmera pas demain matin parce qu’elle doit négocier avec le comité olympique pour évoluer dans une situation optimale pendant ces Jeux, mais le fait qu’ils seront tenus en Chine améliore certainement nos chances de voir les professionnels de la LNH y évoluer.